Lords of the Fallen test

Disponible gratuitement aux membres du Playstation Plus au mois d’octobre dernier, Lords of the Fallen est un action-RPG dans la droite lignée d’un Dark Souls. Sorti fin 2014, le titre a rencontré son petit succès et a reçu un accueil critique plutôt bon. Aujourd’hui, nous allons donc revenir sur ce titre et ainsi voir si les développeurs de chez Deck 13 ont réussi à se différencier de leur aîné.

Fort de son expérience avec Lords of the Fallen, le studio allemand Deck 13 est de nouveau sur le devant de la scène avec un nouveau jeu dénommé The Surge. Se déroulant dans un univers futuriste, le titre édité par Focus Home Interactive devrait encore faire la part belle aux combats tactiques avec une difficulté accrue sur fond de monde post-apocalyptique. The Surge proposera un système de craft assez développé, étape indispensable pour progresser dans le jeu. Vous pouvez retrouver notre preview effectuée lors de la Paris Games Week 2016.

Harkyn VS « Lords of the Fallen »

Lords of the Fallen Dialogue

Un exemple de choix de dialogue avec un PNJ

L’histoire de Lords of the Fallen prend place dans un monde apocalyptique en proie aux invasions de Rhogars, des espèces de démons qui tentent d’envahir le monde (comme souvent). Dans cet univers tourmenté, le joueur incarne un dénommé Harkyn, un prisonnier barbu au visage rempli de tatouages qui symbolisent les crimes qu’il a commis. Le héros sera donc chargé de stopper l’invasion en allant directement dans le monde des Rhogars afin de tuer les « lords of the fallen » d’où le nom du jeu. Durant son périple, le protagoniste rencontrera certains PNJ qui aideront à la progression sans pour autant participer aux combats. En effet, il faut savoir que le joueur est totalement livré à lui-même dans l’aventure, aucune aide extérieure n’est à attendre. Ceci implique que le jeu n’intègre pas de mode multijoueur ce qui est très dommage. Parcourir ce monde torturé en compagnie d’un ami aurait ajouté un plus certain au titre.

Contrairement à un Dark Souls, l’histoire du jeu est plus amplement expliqué par le biais des divers personnages secondaires avec lesquels il est possible de discuter et même de faire des choix dont certains influenceront sur la fin du jeu. Il existe d’ailleurs plusieurs fins en fonction des choix majeurs à faire. Certaines cut-scenes sont présentes et permettent de développer l’histoire du titre. Il est cependant regrettable de noter le manque quasi total de cinématiques qui auraient eu l’avantage d’immerger les joueurs un peu plus et d’ainsi rendre l’aventure plus passionnante. Car en effet, il faut reconnaître que mis à part une invasion de Rhogars, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent côté scénario. Le jeu dispose également d’une version française intégrale qui laisse clairement à désirer, la synchronisation labiale étant totalement loupée tout comme le jeu des doubleurs absolument pas impliqués.

Le choix du gameplay

Lords of the Fallen preview

L’inventaire est plutôt bien conçu et lisible

Au début de l’aventure, les joueurs sont soumis à un choix : sélectionner une classe parmi les trois présentes qui sont guerrier, voleur et mage. Le premier a une force assez développée ce qui lui permet de manier des armes lourdes à une ou deux mains ainsi que des boucliers volumineux. Le voleur privilégie quant à lui la dextérité et donc la rapidité de mouvement mais n’en oublie pas l’attaque en se servant d’armes plus légères. Enfin le mage utilisera plus facilement la magie (comme son nom l’indique) qui peut s’avérer très puissante lors des phases de combat. Cependant pas de panique, qu’importe la classe prise en début de partie, le personnage se développe en fonction des points de compétences débloqués en cours de partie. Il est donc tout à fait possible de prendre un guerrier et de miser ensuite sur la magie si le joueur préfère prendre de la distance par rapport à ses adversaires.

Le jeu bénéficie également d’une grande quantité d’équipement à looter telles que des armes ou des pièces d’armure. Au niveau de l’armement, il est assez diversifié et offrira aux joueurs plusieurs styles de jeu. Armes lourdes, poignards, lances, épées sont de la partie à condition que le personnage possède les points de compétence adéquats. En effet, les armes ont besoin qu’une compétence particulière (force, agilité, …) soit développée afin d’être utilisée au mieux. Les joueurs ont donc encore une fois le choix des armes tout en faisant attention à ce qu’elles s’accordent avec l’évolution du protagoniste. Le même principe s’applique aux pièces d’armure et plus précisément aux boucliers qui possèdent une compétence secondaire qui se débloque dès lors que le héros possède les points de compétence demandés. La magie est quant à elle gérée par l’intermédiaire d’un gant qui se trouve au début de l’aventure et permet d’appréhender les combats différemment. Celui-ci permet en effet de s’éloigner des ennemis si on ne se sent pas très à l’aise avec le corps-à-corps et peut devenir une arme vraiment très puissante au point de tuer certains ennemis avec un seul coup. Harkyn peut enfin utiliser quelques sorts qui varient selon la classe choisie au début du jeu. Mise en place d’un leurre, coup dévastateur ou encore charge s’avèrent très efficace en combat et permettent de se sortir de situations périlleuses.

Demons, demons everywhere

Lords of the Fallen avis

Le premier boss soigne son arrivée

Lords of the Fallen possède un bestiaire assez large qui va du Rhogar basique au chevalier en armure rapide et résistant. Tout comme Dark Souls, les ennemis de début de jeu peuvent encore faire très mal même contre un personnage sur-équipé. Il faudra donc se montrer vigilant à tout instant et établir certaines stratégies lorsque plusieurs Rhogars se trouvent dans une même pièce. De nombreux boss viendront ponctuer l’aventure et ouvriront des failles une fois éliminés. Celles-ci permettent d’obtenir de nouveaux équipements et certaines proposeront même un nouveau défi qui consiste à éliminer un nombre de vagues ennemies avant d’obtenir le précieux sésame. On peut cependant regretter que les boss du jeu ne soient pas vraiment impressionnants et finalement assez faciles à vaincre, ils demandent entre deux et trois tentatives en règle générale. Le jeu se finit après une dizaine d’heures de jeu et aucun boss ne revient en tête une fois l’aventure terminée.

D’un point de vue technique, Lords of the Fallen s’en tire plutôt bien malgré quelques bugs qui entachent un peu le jeu. On peut également noter un manque de renouvellement dans les décors mais ceci est compensé par certains panoramas du titre qui sont vraiment impressionnants et permettent certains moments de contemplation plutôt bienvenus. Concernant la bande sonore, elle n’est clairement pas exceptionnelle mais sait se montrer épique lorsque la situation l’exige. Quant à la VF, comme dit plus haut, elle a le mérite d’exister mais une version originale sous-titrée de qualité aurait été préférable car il faut bien avouer que la version française est catastrophique.

Pour qui ?

Si vous êtes fans de la saga des Souls : Lords of the Fallen peut être une bonne alternative sachant que la saga des Souls est maintenant terminée. Les joueurs retrouveront dans le jeu bon nombre de mécanismes qui ont fait la renommé de la saga.

Si vous êtes, au contraire, hermétique à Dark Souls : Gameplay trop lourd, histoire trop compliquée à comprendre ou encore level design labyrinthique sont autant de reproches que certains n’hésitent pas à faire concernant les épisodes de Dark Souls. Lords of the Fallen reprend en effet les codes de ses aînés mais propose une histoire plus simple, un level design plus épuré et apporte quelques nouveautés dans le gameplay qui sont les bienvenues.

Si vous voulez vous initier aux jeux difficiles : En effet, le titre peut être une bonne porte d’entrée dans l’univers des jeux hardcores où les morts sont légions. A l’instar de Bloodborne, il s’agit d’un stand-alone qui permet de se familiariser avec ce type de jeux tout en profitant d’une aventure plutôt bien racontée.


En définitif, Lords of the Fallen est un bon jeu qui s’en tire plutôt bien. Certes, il doit beaucoup à la saga des Souls et nul doute qu’il aurait été très différent si celle-ci n’avait initié le mouvement. Que ce soit au niveau du gameplay, de la difficulté accrue ou encore du level design, les développeurs ont clairement puisé leur inspiration du côté de chez From Software. Néanmoins, le titre se démarque en apportant quelques nouveautés qui sont les bienvenues à commencer par une histoire simplifiée et plus explicite. Lords of the Fallen peut donc être une bonne alternative en attendant un futur jeu From Software ou un complément pour les gens qui recherchent des expériences viscérales mettant à rudes épreuves leurs nerfs.

Test réalisé à partir d’une version gratuite pour les abonnés PS Plus sur une PS4 classique

Lords of the Fallen

Lords of the Fallen

Les plus
  • Les trois différentes classes
  • Les nombreuses armes qui influent sur le style de jeu
  • Un gameplay assez lourd mais dynamique
  • Les multiples fins du jeu
  • La liberté de construction du build du personnage
Les moins
  • Une histoire assez mineure
  • Des bugs bien présents
  • La VF qui laisse à désirer
7 10