Test NBA 2K17

NBA 2K17 a été testé sur PS4

Année après année la très célèbre licence NBA 2K ne cesse d’évoluer et de repousser ses limites en nous proposant toujours plus de nouveautés rendant l’expérience de jeu toujours aussi excellente.

La question que l’on se pose légitimement chaque année est donc la suivante : Qu’est ce que les développeurs ont encore pu ajouter pour améliorer à nouveau leur poulain ? Et cette question est encore plus légitime après l’incroyable NBA 2K16 auquel nous avons eu le droit l’année dernière. Et pourtant, il semblerait qu’avec NBA 2K17 ils aient encore réussi à frapper fort, très fort en nous proposant ce qui est très certainement le meilleur épisode de la saga.


NBA 2K17 – MyCareer en featuring avec Michael… par CooldownTV

14370174_10210978615160733_5710894080790578798_n 

 

Test NBA 2K17À l’instar de son prédécesseur, NBA 2K17 a beaucoup communiqué et axé sa promotion sur son mode « Ma Carrière ». Il était même possible de commencer sa carrière avant même d’avoir le jeu, grâce à une démo sortie une semaine avant la sortie officielle du jeu. Une démo dans laquelle nous commencions notre carrière de star de la NBA sur les bancs de la fac. Une idée judicieuse, quand on sait que les choix que vous allez faire au sein de cette démo auront un impact direct lorsque vous commencerez le jeu.

Après un NBA 2K16 scénaristiquement réussi, on peut affirmer que NBA 2K17 a réussi un coup de maître en allant encore plus loin dans l’expérience et en la rendant encore plus réaliste qu’elle ne l’était déjà. Souvenez-vous, dans NBA 2K16 nous avions eu le droit à un film de Spike Lee très réussi, mais auquel il manquait la possibilité pour le joueur de pouvoir faire des choix réels et ayant un impact sur l’avancée de l’histoire. Un mode carrière auquel on pouvait donc reprocher son côté trop linéaire. Les développeurs ont su écouter les doléances des joueurs puisque dans cet opus la réalité est poussée à son maximum et les décisions que l’on prend ont un vrai impact sur le déroulement de votre carrière et de l’histoire, changeant parfois radicalement le scénario.

Vous commencerez sur les bancs de la fac, année durant laquelle vous allez deTest NBA 2K17voir jouer plusieurs matchs dans le but d’être choisi à la meilleure place lors de la draft. Un mode histoire qui ne perd pas non plus de son côté cinématographique avec la présence de Michael B. Jordan et d’autres acteurs professionnels. Ce dernier pouvant incarner avec vous un duo à l’instar de celui des Splash Brothers. Un duo, surnommé énigmatiquement « Jus d’Orange », que vous devrez sans cesse faire évoluer afin qu’un lien unique se tisse entre les deux parties, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Un lien qui est aussi solide que fragile puisqu’il pourra, comme dans la vraie vie, être brisé à tout moment. Le petit (gros) plus étant que ce lien entre les deux joueurs permet d’ajouter un nouvel élément au gameplay. En effet, si le duo réussit plusieurs actions d’affilée il passe en mode « Orange Juice » qui nous permet de contrôler les deux personnages. Et c’est une toute première dans l’histoire des NBA 2K.

Test NBA 2K17Sans surprise, il sera aussi possible de choisir de passer un contrat parmi un choix de 13 sponsors différents. On retrouvera alors des marques telles que Adidas, Jordan, Nike ou encore Spalding, KIA et Gatorade. Nous avons donc à faire à un panel de marques différentes et non pas qu’à des équipementiers. Des marques qu’il faudra attirer en travaillant sans relâche afin de monter ses performances à un haut niveau. Plusieurs possibilités vous sont offertes pour que vous deveniez le meilleur joueur. Il faudra bien évidemment participer aux entrainements avec votre équipe, mais ce n’est pas tout, puisqu’il vous faudra aussi vous concentrer sur votre travail individuel. Et oui, on ne devient pas une grande star de la NBA seulement grâce aux entraînements collectifs. L’idée provient tout droit du célèbre « Doin’Work » du Black Mamba. En effet l’on retrouve une jauge appelée la « Doin ‘work-meter ». Cette dernière se remplira au fur et à mesure de vos entraînement solo. Des phases qui se feront dans votre salle d’entraînement personnelle au sein de laquelle vous pourrez évidemment shooter, mais aussi augmenter votre masse musculaire en soulevant de la fonte. Encore une fois, les développeurs nous montrent qu’ils sont allés chercher le moindre petit détail.

Et en parlant encore de détail, il faut savoir que dans NBA 2K17, la morphologie du joueur est un élément essentiel quant aux différentes statistiques personnelles. Que ce soit votre taille, poids, ou bien longueur des bras, tout aura un impact sur votre jeu. Petit bémol concernant la possibilité de scanner votre visage avec l’application pour smartphones « MyNBA2K17 », l’idée est très bonne, mais le résultat n’est pas toujours très convaincant. Heureusement qu’il est possible de personnaliser soi-même son apparence..

Après avoir créé votre joueur, vous voilà lancé dans la carrière d’un joueur NBA. Vous pourrez alors suivre les entraînements, répondre aux invitations des autres joueurs, mais aussi aux invitations des sponsors. Il vous faudra d’ailleurs tenir votre agenda au doigt et à l’œil puisque vous verrez que toutes vos journées sont bien remplies. Toutes ces activités permettront de gagner des VC qui vous permettront ensuite de débloquer des animations, vêtements, compétences, tatouages et autres éléments de personnalisation en tout genre. Eh oui, soigner son image est très important pour gagner en popularité sur les réseaux sociaux. Sachez que vous disposerez aussi d’un téléphone portable vous permettant de communiquer par SMS et de surveiller vos réseaux sociaux. Bref, tout est fait pour que vous ayez la véritable impression de vous retrouver dans la peau d’un joueur de la NBA.

Cependant, personne n’est parfait et cela vaut aussi pour les jeux de simulation sportive puisque NBA 2K17 possède quelques bugs. Certes minimes, mais des bugs quand même. Par exemple il arrive parfois que certaines scènes ne soient pas du tout sous-titrées, que des personnes traversent les murs ou bien que l’image devienne trouble tout d’un coup. Des désagréments minimes qui devraient être corrigés rapidement par le biais d’un patch.

14322703_10210978615120732_7923278207319840775_n

 

Test NBA 2K17Après seulement quelques minutes de jeu, on se rend compte qu’avec NBA 2K17 la série n’a rien perdu de son excellence au niveau du gameplay en réussissant encore une fois à faire côtoyer accessibilité et réalité et non pas à confondre l’accessibilité avec la trop grande simplicité. En effet, la crainte est toujours celle de voir le jeu glisser vers une sorte de NBA Live beaucoup trop « simple ». Nous sommes heureux de constater que ce n’est pas le cas.

Que les débutants ne prennent pas peur. Le jeu est clairement plus facile d’accès grâce à un tutoriel très complet qui manquait réellement aux opus précédents. Un tutoriel où nous sommes guidés par l’ex-coach de la Team USA, à savoir Mike Kryzewski, ou plus connu sous le nom de Coach K. Un coach qui joue son rôle jusqu’au bout puisque le tutoriel permet d’acquérir les bases du Basket tout en donnant des conseils stratégiques précieux. Un guide complet qui ne se contente pas simplement de vous expliquer comment effectuer telle ou telle action, mais qui permet aux novices de comprendre les rudiments du jeu.

Les développeurs ont aussi essayé de simplifier certaines actions, mais c’est une simplification qui une fois la manette en main n’est pas si aisée que ça. Eh oui, même les joueurs les plus experts en la matière vont devoir s’adapter à certaines nouveautés puisque le jeu est bien plus exigeant sur certains points. Par exemple, est prévu un système de timing pour chaque tir que ce soit le shoot à l’arrêt en passant par le lay-up. Un système matérialisé par une sorte de jauge qui s’affiche sous les pieds du joueur portant le nom de « shot meter ». Ce qui demande évidemment d’être davantage concentré puisqu’il ne s’agit plus de foncer dans le tas dans le but de faire un lay-up en espérant simplement que le joueur possède les compétences suffisantes.  Le système des passes a également été changé puisqu’il ne s’agit désormais plus d’appuyer uniquement sur « croix », mais aussi sur « rond » pour une passe au sol ou « triangle » pour une passe lobée. Néanmoins ces systèmes permettent une plus grande marge de manœuvre dans les situations délicates.

La réalité est encore poussée à son maximum avec une un ballon bien plus vivant que dans les opus précédents et beaucoup moins scotché aux mains des joueurs. Il s’avère bien plus facile de perdre le ballon, par exemple à cause d’un mauvais dribble ou si l’on ne fait pas attention à ce qui se trouve sur notre chemin. Une nouveauté qui ajoute une touche supplémentaire de réalisme à une simulation sportive déjà aux petits oignons. Il faudra donc faire très attention à son ballon, même pour les joueurs les plus doués d’entre vous. On découvre aussi un nouveau système de dribble qui permet de pouvoir créer voire même improviser ses propres dribbles. Un système donnant une réelle sensation de fluidité au jeu surtout que ce système est assez simple à prendre en main. En effet, le contrôle s’effectue grâce à l’utilisation du joystick droit.

En parlant de ballon, les développeurs nous avaient annoncé par le biais d’une vidéo qu’ils avaient mis tout en œuvre dans le but de rendre l’immersion la plus complète possible. En effet, ils sont rentrés dans des détails tels que les nuances des couleurs des maillots, le bruit des sirènes propre à chaque terrain ou encore le son du ballon rebondissant sur les différents parquets. Cela rend l’expérience de jeu dans chaque stade tout à fait unique et démontre une fois de plus que les développeurs sont prêts à aller très loin dans les détails pour rendre l’expérience de jeu complètement démesurée. Par exemple, on se rend compte que le son du ballon rebondissant sur le parquet du Madison Square Garden n’est pas du tout le même que celui du Staples Center. L’aspect visuel a lui aussi été travaillé à son maximum, et comme les joueurs NBA on aura très vite notre stade favori en fonction de l’ambiance, du public, mais aussi de l’atmosphère.

Test NBA 2K17

 

Test NBA 2K17Les fans de coaching vont aussi être heureux. En effet, outre le mode « Ma Carrière » il existe aussi deux autres modes connaissant pas mal de succès, à savoir le mode « MyGM » et « MyLeague ». Deux modes qui ont aussi le droit à quelques nouveautés avec NBA 2K17.

Concernant le mode « MyLeague », il existe désormais un mode baptisé Play-Off dans lequel les plus impatients pourront se focaliser uniquement sur la période des Play-Off, moment le plus intense de la saison NBA. Il faut savoir que ces derniers pourront être entièrement personnalisés, par exemple il est possible d’ajouter un paramètre d’élimination directe. Il sera aussi possible de choisir à quel moment commencer la saison. Libre à vous de participer à la draft ou bien de commencer directement avec le début de la saison régulière.  Et ça c’est vraiment une bonne idée, car ça laisse la possibilité au joueur de pouvoir revoir la totalité de la stratégie d’une équipe avant même le début de la saison et pourquoi pas d’essayer de retenir Kevin Durant chez OKC. Une option nommée « Start Today » voit également le jour et permet de jouer avec des effectifs à jour, cela peu importe le moment à laquelle la partie est lancée, c’est à dire prenant en compte les blessures ou encore les échanges entre équipes à l’instant T.

Concernant le mode « MyGM », il est désormais possible de pouvoir ajouter jusqu’à six équipes à la ligue, soit avoir jusqu’à 36 équipes NBA. Évidemment, cela sera possible en créant ces nouvelles équipes, en passant par le nom, les uniformes, mais aussi la salle de match. Pour ceux qui n’ont pas cette patience, pas de panique, vous pourrez profiter des créations de la communauté. Des choix qui changeront tout le squelette de la ligue. Enfin, une dernière nouveauté surprenante est la possibilité de donner son avis concernant la validation de nouvelles règles du jeu. Une idée très intéressante, mais qui nous amène parfois à devoir subir des règles assez improbables.Test NBA 2K17

Quant au mode MyTeam il répond aussi présent dans cette édition. Et comme dans les opus précédents il s’agira de créer votre équipe en ouvrant des packs de cartes dans lesquels vous pouvez retrouver des joueurs plus au moins forts. Peu de nouveautés en somme. Simplement quelques nouveaux défis vous permettant d’atteindre la gloire un poil plus rapidement qu’auparavant. En attendant, il vous faudra être chanceux ou doué aux enchères afin d’obtenir le cinq de départ dont vous rêvez.


Encore une fois, les développeurs ont réussi le pari de proposer un opus de meilleure qualité que le précédent. NBA 2K17 possède tous les ingrédients permettant d’améliorer la saga lui conférant sans aucune hésitation le titre de MVP des simulations sportives (toutes confondues). Les habitués se trouveront en terrain conquis, tandis que les petits nouveaux pourront se mettre à jouer très rapidement. Que ce soit l’ambiance, la beauté du jeu, le plaisir que l’on ressent à chaque match en passant par les multiples possibilités de personnalisation je me contente de vous conseiller plus que vivement de vous lancer dans cette expérience unique en matière de simulation sportive. Il ne reste maintenant plus qu’à vous lancer dans votre propre carrière NBA et devenir le joueur dont vous avez toujours rêvé.

NBA 2K17 Paul George

NBA 2K17

Les plus
  • Le mode carrière
  • Durée de vie
  • La personnalisation poussée à l'extrême
  • Tutoriel pour les débutants
  • Visuellement magnifique
  • La balle plus "vivante" qu'avant
  • Les nouveautés "MYGM" et "MyLeague"
Les moins
  • Bugs de traduction dans le mode "Ma Carrière"
  • Images parfois floues
  • Autres petits bugs minimes
  • Temps de chargement parfois trop long
9 10