Un an après sa sortie sur PS4, DriveClub revient … Mais sur deux roues cette fois !

 

 

Cette année aura été riche en jeux de moto. Ride, MotoGP, l’arrivée prochaine des motos sur The Crew, et maintenant, un stand alone dédié aux motos dans DriveClub. Sony a surpris tout le monde lors de sa conférence de presse la semaine dernière à la Paris Games Week en annonçant cette extension qui est sortie tout de suite après la conférence. Alors, est-ce une bonne ou une mauvaise surprise ? La réponse tout de suite avec le test Cooldown !

test-drive-club-titre-1

 

 

DRIVECLUB™_20151103182959

Beaucoup plus légères, beaucoup plus réactives, beaucoup plus nerveuse et puissantes, les motos sont appréciées par de nombreux joueurs, pilotes et autres fans du monde entier.
Ces dernières années, les fans de motos n’étaient pas gâtés sur consoles et PC avec très peu de jeux. Il semblerait que l’année 2015 soit l’année de la moto avec de nombreux jeux de qualité !

Après un démarrage très compliqué, DriveClub a reçu le pardon des joueurs avec un jeu complet, fun, et de nombreuses mises à jour gratuites. Avec DriveClub Bikes, Evolution Studios veut passer la vitesse supérieure. Premier Stand Alone de la série, le jeu vous propose une centaine d’épreuve avec une grosse dizaine de motos (uniquement des superbikes).

Kawasaki Ninja, Honda CBR, Yamaha R1, Ducati Panigale… Les plus grandes supersportives sont présentes. Mais on aurait aimé des Suzuki GSX-R, des Triumph Daytona … Le premier point noir de ce DriveClub Bikes c’est qu’il est assez pauvre en terme de véhicules. Les premiers DLC sont déjà prévus on espère avoir d’autres motos (gratuites, comme sur DriveClub).

Pour les épreuves, on perd un style pour en gagner une autre. En effet, on a toujours le droit aux courses, contre-la-montre et championnat, cependant, en toute logique, on perd les épreuves drifts qui laissent places aux épreuves styles. Il faudra désormais accélérer dans les portions oranges, faire une roue arrière dans les portions vertes et enfin faire des roues avant dans les portions rouges. Globalement, c’est la même épreuve qu’en drift, mais adaptée pour les motos.

De même, on note l’ajout d’un nouveau défi. Lorsque vous faites des courses, il est possible de faire des défis comme dans DriveClub avec le défi de virage, le défi de drift, ou encore le défi de vitesse moyenne. Désormais, dans DriveClub Bikes on à les défis de vitesse qui prennent la forme d’un radar. Lorsque vous passez à un endroit précis, un flash se déclenche avec votre vitesse a ce moment là.

test-drive-club-titre-2

 

 

DRIVECLUB™_20151103225516

On ne pilote pas une moto comme on conduit une voiture. DriveClub est un jeu axé arcade, et DriveClub Bikes suit le même chemin. On pourra même dire que DriveClub Bikes est encore plus arcade que la version voiture, au point où il l’est même trop.

En effet, prendre un mur à 250km/h ne vous déstabilisera pas, ne vous fera pas chuter. Clairement, il en faut vraiment pour tomber dans le jeu (même si parfois on ne comprend pas pourquoi on tombe dès que l’on frôle un mur …). Mais globalement, si on tape un mur sur le côté, que l’on arrive fort en sortie de virage, on parvient à garder la moto sur ses roues. Les équipes d’Evolution Studios auraient du changer la physique, le gameplay à ce niveau, en proposant une conduite arcade mais plus pointue que celle de DriveClub.

De même dans la conduite en général, inutile de gérer la vitesse à l’accélération, même si la moto part de l’arrière, on reste appuyez a fond sur les gaz et la bécane se stabilise toute seule. Aucun risque de chute. Il en est de même pour le freinage. Il est tout a fait possible de conduire en utilisant simplement le frein avant et non en gérant frein arrière et frein avant. Dommage car au final, on conduit la moto comme on conduit une voiture dans le jeu original. Pour les chutes également, on a juste le droit à un écran blanc mais aucune cinématique pour voir le pilote chuter.

 

 

Là où on remarque le plus cette conduite arcade extrême c’est par temps de pluie ou de neige. La moto glisse un peu mais aucune inquiétude, accélérer et freiner à fond sur une piste mouillée ne vous fera pas tomber non plus ! C’est dommage qu’au niveau du gameplay il n’y ait pas de différence avec DriveClub. Pour la météo, là aussi aucune différence et c’est dommage car il est toujours impossible et très désagréable de conduire par tempête de pluie ou de neige. Notre écran se transforme en écran de gouttes injouable avec aucune visibilité (on ne vous parle même pas de la nuit).

 

test-drive-club-titre-3

 

 

DRIVECLUB™_20151103124350

 

En jouant la carte du stand alone, Evolution Studios propose un jeu à prix abordable. En effet, si vous possédez DriveClub, le stand alone vous coûtera 14,99€. Si vous ne possédez pas DriveClub et que vous voulez seulement DriveClub Bikes il vous en coûtera 19,99€.

Pour ce prix, vous aurez un jeu complet qui vous occupera de nombreuses heures. Le DriveClub Bikes Tour, le mode solo du jeu vous proposera plusieurs épreuves avec des championnat. Un mode multijoueur est aussi disponible avec les défis. Le seul gros défaut du jeu c’est donc ce qu’il propose au niveau de la conduite. Si vous recherchez un jeu simulation, des sensations fortes et réalistes … DriveClub Bikes ne pourra pas satisfaire vos attentes. Cependant, si vous aimez le fun, les jeux arcade, alors DriveClub Bikes risque de vous plaire énormément !

Notez enfin que les développeurs, Evolution Studios, veulent continuer de soutenir leur jeu avec des mises à jour gratuites, des DLC gratuits et payants. Il y a donc de fortes chances pour que le contenu de DriveClub Bikes deviennent de plus en plus riche au fil des mois.

 

DriveClub Bikes

DriveClub Bikes

Les plus
  • Un bon rapport qualité/prix (14,99€ en DLC, 19,99€ en Stand Alone)
  • Une bonne durée de vie
  • De bonnes sensations
  • Graphiquement propre
  • Accessible à tous
Les moins
  • Une grosse dizaine de moto seulement
  • Accessible à tous... Donc très arcade. Fan de simulation, passez votre chemin
  • Courir par forte pluie ou tempête de neige est toujours aussi insupportable
7.5 10