Alors que les développeurs ont très récemment retardé la sortie de Battlefield V, le jeu s’est laissé approcher ce week-end. Tous les joueurs le désirant ont donc pu essayer le mode multijoueur à travers deux modes de jeu. C’est à cette occasion que nous avons pu tester le multi de Battlefield V. Cette preview reviendra donc sur notre expérience de jeu et nos premiers constats sur le jeu.

Un an après la sortie de Star Wars Battlefront 2 et les nombreuses polémiques qui ont suivi, DICE est attendu au tournant par les joueurs et surtout par les fans de Battlefield. Le studio finlandais a fait le choix de revenir aux sources en se focalisant sur la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi, deux ans après avoir fait revivre la Première Guerre Mondiale aux joueurs, les développeurs ont décidé de se focaliser sur le conflit le plus utilisé dans les jeux de guerre.

Néanmoins, la décision a été prise de mettre en scène des batailles moins connues du grand public comme celles qui se sont déroulées en Scandinavie. Après son annonce et sa présence à l’E3 et à la Gamescom, Battlefield V se montre aux joueurs par le biais d’une bêta ouverte. Ainsi, il a été possible de tester le mode multijoueur du titre. Aucun aperçu du mode solo ni même du mode Battle Royale, la grosse nouveauté dans la saga Battlefield.

Une bêta assez avare en contenu

Battlefield V - Menu

Le menu de départ de la bêta

Resituons le contexte rapidement. Cette bêta de Battlefield V permettait de tester deux modes de jeu : Conquête et Grand Operation. Le premier est connu de tous, étant présent dans tous les jeux du genre. Quant au second, il se présente comme le successeur du mode Operation de Battlefield 1. Basiquement, il s’articule autour de plusieurs objectifs que les équipes doivent soit défendre, soit attaquer. Ces objectifs se déplacent en fonction de leur prise ce qui permet de répartir le combat. Concernant l’environnement, deux maps totalement différentes ont été proposées à savoir Rotterdam et Artic Fjord. Le contenu de la bêta fût donc assez pauvre, à l’instar des autres productions du studio DICE.

La première chose visible une fois la partie lancée ce sont bien évidemment les graphismes. Le studio finlandais nous régale encore les yeux avec son nouveau jeu. Que ce soit Battlefield ou Battlefront, les productions signées DICE sont visuellement bluffantes. Malgré tout, il n’empêche que de nombreux bugs sont présents. Les cadavres qui bougent, les maisons qui se détruisent comme du carton ou encore les bugs de collision sont encore légions notamment sur consoles. De plus, on retrouve beaucoup de clipping notamment lors de la présentation de la carte. Toujours dans l’aspect technique, le sound design est très correcte mais manque un peu de percussion. Néanmoins, les développeurs ont encore le temps de réparer ces quelques petits soucis techniques avant la sortie officielle du titre.

La guerre est une histoire de coopération

Battlefield V - Classe

La classe médecin et son swag

A l’instar des précédents Battlefield, chaque équipe est décomposée en escouade qui peut aller jusqu’à 4 joueurs. Avec quatre différentes classes, il est possible d’obtenir des équipes homogènes pour parer à toutes les situations. De plus, les coéquipiers d’une même escouade peuvent respawn sur un collègue si ce dernier est toujours vivant et n’est pas en plein combat. Cela évite de réapparaître à chaque fois loin des objectifs et facilite l’entrée dans le conflit. Les joueurs ont donc à choisir parmi quatre classes très classiques : assaut, médecin, support ou sniper. Le travail d’équipe s’avère être une composante très importante et le jeu fait tout pour que les joueurs coopèrent. Néanmoins, il est rare de trouver des gens qui jouent leur classe de la meilleure des façons. Ainsi, les médecins passent souvent à côté des blessés sans forcément les soigner, idem pour les soutiens qui ne distribuent pas de munitions.

La bêta ne proposait que deux nationalités différentes à savoir anglais et allemand. Malheureusement, que l’on incarne l’une ou l’autre, cela ne change pas grand chose. En effet, une faction joue les défenseurs tandis que l’autre tente d’attaquer. On notera d’ailleurs que les armes sont les mêmes des deux côtés, un comble pour un jeu qui prône une certaine réalité historique.

En parlant de l’armement, celui-ci s’avère assez limité, en tout cas dans cette phase de bêta. Chaque classe a accès à son propre panel d’armes mais leur nombre est pour le moment restreint. L’ensemble de l’arsenal est personnalisable  de deux façons différentes. Tout d’abord, les pièces d’une même arme peuvent avoir leur propre aspect esthétique. Il s’agit donc d’une customisation purement cosmétique. Des pièces supplémentaires peuvent être trouvées dans des lootboxes. EA et DICE semblent avoir compris de leurs erreurs sur leur précédente production et ne proposent donc maintenant que du contenu esthétique. Chaque arme possède également son propre arbre de compétence qu’il est possible d’améliorer avec l’argent du jeu. Ceci amène des compétences supplémentaires aux armes comme du rechargement rapide par exemple et apportera donc un avantage certain au combat. A voir maintenant si celui-ci ne représentera pas un avantage justement trop imposant lors du lancement du jeu.

Peu de réelles (r)évolutions dans la saga

Battlefield V - Image

Un gameplay très classique

Au niveau du gameplay, les fans de la licence Battlefield ne seront clairement pas bousculés. Les développeurs n’apportent pas beaucoup de réelles innovations à ce nouvel opus. Néanmoins, on trouve désormais un système de points en escouade. En effet, au fur et à mesure de la partie, chaque escouade emmagasine des points avec lesquels le chef d’escouade peut exécuter certaines actions. Il peut par exemple réaliser un largage de soins ou encore appeler un char en renfort. Toutefois, il faudra beaucoup patienter et chaque membre devra réaliser une excellente partie pour imaginer recourir à l’appel du char. Une petite rectification de ces points pourrait être un des points à améliorer avant de sortir le jeu.

Une autre chose qui serait à revoir est le système d’attente après avoir été mortellement touché. En effet, dès que le joueur subit des dégâts mortels, excepté une balle au milieu du front, il se retrouve par terre avec deux choix à sa disposition : se laisser mourir ou attendre l’arrivée d’un médecin. Le délai est assez long et il faut bien avouer que les vrais médecins se font assez rares sur le champ de bataille. On se retrouve donc machinalement à maintenir la touche de mort en attendant que le compteur veuille bien atteindre 0. Ceci apporte une vraie fracture avec l’action du jeu notamment puisqu’il faut de nouveau attendre quelques secondes avant de pouvoir respawn sur la carte. Il m’est d’ailleurs personnellement arrivé à plusieurs reprises de ne pas pourvoir revenir au combat et de devoir quitter la partie. Un bug vraiment pénible que l’on espère pas voir dans la version finale du titre.

Que serait un Battlefield sans véhicules ? Il s’agit de l’une des grandes différences qu’il existe entre cette licence et celle de son concurrent direct, un certain Call of Duty. Outre le fait d’appeler un véhicule avec des points comme précisé plus haut, il est possible de se mettre aux manettes d’un avion ou d’un tank de temps à autre en respawnant à une des bases de son équipe. Les joueurs ont alors trois choix différents intrinsèquement liés à leur profil. En effet, en plus de personnaliser leurs classes et leur personnage – fonctionnalité non présente dans la bêta -, les joueurs auront l’occasion de choisir trois chars et trois avions avant de partir au combat. Encore une fois dommage que les véhicules ne correspondent pas forcément à la nationalité de son avatar.

L’avis de TweetFR, rédacteur de Cooldown.fr
De ce que j’ai pu tester, la bêta est très restrictive. Je n’ai essayé que de la Conquête sur la carte Rotterdam mais j’y ai remarqué des trucs pour le joueur de BF3/BF4 que je suis. Je n’ai pas essayé BF1 donc peut être que je vais dire des choses qui étaient déjà présentes ou absentes sur BF1. Tout d’abord au niveau des graphismes je n’ai pas vraiment testé de le faire tourner au maximum de la capacité de mon pc. Je voulais juste tester le gameplay alors j’ai directement mis le jeu en LOW et j’étais parti. J’ai l’habitude de jouer assez agressif alors j’ai directement pris la classe assaut qui en fait était le medic avant, sauf que les deux ici sont séparés. Les combats sont corrects, au début j’ai l’impression qu’il faut tout de même pas mal de balles pour tuer quelqu’un, puis très vite on met facilement des headshots, même avec une mire. Après la classe scout ou sniper je ne sais plus, certes les sniper n’ont jamais vraiment one shot sur BF mais la 53 de dégâts me semblent vraiment peu.
Ensuite j’ai essayé le médic car très peu de joueurs l’utilisaient (5 au total dans une partie pleine). Surement était-il dans le même cas que moi, comment la réanimation fonctionne ? Impossible de réanimer quelqu’un pendant 5 minutes avant de changer de classe. Les véhicules ont l’air d’avoir retrouvé de leur grandeur comme sur BF3, quand il y a un véhicule tout le monde a peur et se retranche. C’est un bon point car sur BF4 les moyens de mourir dans un véhicule étaient extrêmement nombreux, il fallait se méfier de tout. Le mode de jeu Conquête est classique, toujours le même système de tickets. La musique de fin quand une équipe passe en dessous de la barre des 1000 tickets devient rapidement beaucoup trop forte, impossible de discerner à nouveau les bruits de pas. Dans l’ensemble, malgré une beta très verrouillée le jeu est agréable. J’ai même songé à l’acheter. Cependant, CoD BO4 arrive et je pense qu’il va lui apporter une grande concurrence malgré les univers différents. Une chose est sûre, je vais en acheter un des deux mais il faudra d’abord que je teste aussi BO4 avant de choisir l’élu.

Qu’attendre de Battlefield V ?

Avec cette bêta, il a été possible d’avoir un aperçu assez précis de ce que donnera le mode multijoueur de Battlefield V. Même s’il a d’indéniables qualités, ce nouvel opus se repose un peu trop sur ses lauriers. En reprenant une formule qui a déjà marché et fait ses preuves, les développeurs jouent la sécurité au détriment de l’originalité. Les quelques nouveautés sont finalement très minimes et ne réussissent pas à donner un sentiment de fraîcheur à ce nouvel épisode. Mais soyons optimiste : en effet, la bêta ne comportait que deux modes de jeu seulement. De plus, nous n’avons encore rien vu en ce qui concerne le mode solo ou le tant attendu mode Battle Royale. Battlefield V réserve encore bien des surprises mais il est vrai que ce premier contact s’avère plutôt froid. A voir si les fans de la saga suivront encore une fois les décisions des développeurs.

Battlefield V - Titre

Battlefield V

Les plus
  • Des combats intenses
  • Les graphismes vraiment beaux
  • Le conflit nordique bien retranscrit
Les moins
  • Les nombreux bugs présents sur la bêta
  • Un contenu plutôt maigre (armes,...)
  • Aucune différence entre les nationalités
  • Un gameplay très classique pour un BF
  • Très peu de nouveautés