On a tous imaginé un jour être à bord d’un avion de chasse, voler par-dessus les nuages et sentir la vitesse. Aujourd’hui nous allons aborder justement ce thème. Pour cela un test a été réalisé sur Ace Combat 7 Skies Unknown sur PC, le jeu étant disponible depuis le 18 janvier. C’est le petit dernier de la série développé par Access Games, Namco et Project Aces au moment où ces lignes sont écrites. Qu’en-est il ressorti ? En vaut-il la chandelle ? Je vous invite à prendre place dans le cockpit. 

L’histoire se déroule dans un monde fictif nommé Strangereal, en l’an 2019 et la guerre est à nouveau déclarée entre Erusea et Osea. Dans cet opus vous incarnez Trigger. L’histoire nous est racontée avec un mélange de séquences photo et d’images de synthèse. Finalement, un mélange qui donne un résultat très convaincant. La principale partie de l’intrigue gravite autour de l’utilisation des drones, de coups bas et de trahison.

Graphiquement “surprenant”

Cinématique au top

Les cinématiques sont belles, de la haute “japanimation” dans laquelle retrouve un peu le style Final Fantasy 15. Les avions sont assez bien modélisés, détaillés. Même les missiles dans le hangar sont plutôt bien faits. Les explosions sont voyantes, et assez jouissives. Dans ces conditions vous serez assez fier de voir que votre missile a fait mouche. Les nuages ne sont pas compliqués à reproduire me direz-vous mais j’ai tout de même apprécié cette sensation de les traverser et de voler au-dessus. Et puis les nuages ne sont pas anodins, ils ne sont pas là pour rendre le jeu plus joli mais ont une vraie utilité et les développeurs ont su faire. Maintenant, les décors. C’est là que le bât blesse.  On a la désagréable impression de voler au-dessus d’une carte Google Map. On a l’impression que l’équipe de développement n’était apte qu’à faire des avions (uniquement pour quelques niveaux). Et que les décors étaient juste des JPEG posés sur le décor pour faire « moins vide ».

Princesse d’Erusea

Cependant ce n’est pas toujours le cas. Par exemple au décollage, quand l’avion est posé sur le tarmac, et pendant certaines missions, l’environnement est modélisé avec brio et reste impressionnant. Autre point positif : la météo. Elle est, à mon sens, très immersive à condition de jouer avec une machine assez conséquente et un écran à l’affichage Full HD. De plus, la météo n’est pas là par hasard, elle influencera la maniabilité et la stabilité de votre appareil, peut gêner votre visibilité et donne aussi quelques fois un effet de goutte d’eau sur l’écran.

Départ en mission

Un bon jeu d’arcade

Contrôle standard

Contrairement à ce qu’on peut croire, Ace Combat 7 est loin d’être une simulation de vol. Même si vous avez la possibilité de choisir la façon de jouer entre deux options : Standard ou Expert, on n’est pas dans le même domaine que Flight Simulator. Ces deux types de contrôle vont influencer surtout la manière dont vous allez tourner, faire demi-tour. Vous l’aurez compris le mode expert offre une plus grande précision, mais requiert aussi une certaine dextérité et une certaine maîtrise. Ce mode s’adresse aux joueurs habitués et voulant se rapprocher un peu plus de la simulation de vol d’un avion de chasse. Il suffit d’un mouvement directionnel un peu brusque et vous aurez vite fait de vous retrouver la tête en bas. Le joystick gauche (pour les joueurs manettes) sert à commander toutes les directions de l’appareil, donc au début vous aurez peut-être un peu de mal à manier votre engin pour concilier roulis et altitude. Mais une fois cette difficulté passée vous vous rapprocherez un peu plus d’une simulation de pilotage. Pour ceux qui en est des contrôles standard, le jeu est assez simple à prendre en main et on s’y sent à l’aise assez rapidement. Il est quand même possible de faire des manoeuvres assez classes mais elles resteront plus lentes.

Contrôle expert

De plus pour certains missiles il vous est primordial d’avoir la cible dans le viseur jusqu’à l’impact. Ce qui peut paraître difficile maintenant c’est de garder cette visée sur une cible assez rapide et un angle de braquage limité. Rien d’insurmontable mais les contrôles standard ne vous offre pas toutes les opportunités et actions que vous pouvez avoir en maîtrisant le mode expert.

Avant de commencer une partie vous aurez à choisir votre engin de vol. Il en existe plusieurs que vous pourrez débloquer en avançant dans l’histoire. L’avion est assez personnalisable, un peu comme une classe Call Of Duty. Vous pourrez ajouter des pièces qui augmenteront vos statistiques parmi la vitesse, la maniabilité, la stabilité, l’air-air, l’air-sol et la défense. L’air-air concerne la capacité de combativité de l’avion contre d’autres avions. Pour faire simple il s’agit du niveau de compétence en combat aérien. A contrario, l’air-sol concerne la capacité de combat de la machine contre des cibles au sol. Vous serez amenés à bombarder des zones posées à terre, comme des hangars et des tourelles anti-aériennes. Une fois que vous avez choisi vos pièces et votre avion, vous devez choisir vos missiles. C’est une étape assez importante, voire plus importante que le choix de l’appareil car ils seront plus au moins utiles selon l’objectif de mission. En effet les missiles possèdent des caractéristiques qui leur sont propres.

Scène de combat ingame

Certains missiles ne sont faits que pour le combat air-sol, ils auront une trajectoire droite puis s’abattra au-dessus de la cible. Puis vous devrez choisir entre le nombre de missiles à tirer d’un coup ou la puissance de frappe. Il est possible de choisir des missiles avec une grande force de frappe mais à tir unique, au bout de quelques secondes vous pourrez tirer une seconde fois. Ou, pour ceux qui préfèrent la vitesse à la force de frappe, vous pourrez toujours choisir des projectiles qui se divisent ou qui se tirent par 4. Cependant, il faut faire judicieusement vos choix car les avions ne peuvent pas s’équiper de n’importe quelles armes. Puis pour finaliser la personnalisation, un skin est applicable sur l’appareil, mais cela reste purement cosmétique et n’impacte en rien le gameplay.

Pour les férus d’arbres de compétence, vous pouvez trouver votre bonheur dans Ace Combat 7. Il ne s’agit pas réellement d’un arbre de compétence mais plutôt d’un arbre de recherche. C’est dans cet arbre que vous pourrez débloquer vos avions et vos pièces d’améliorations. Comme tout arbre de jeu, il n’est bien sûr pas gratuit de récupérer les récompenses. Tout cela coûte des points, que vous gagnerez à chaque fin de mission. Le montant dépendra aussi de vos performances au combat. Il existe un large choix d’appareils, d’objets intéressants pour la personnalisation. Le jeu offre une vraie possibilité de s’approprier son appareil et de choisir sa façon de jouer. Êtes-vous plutôt vitesse ? Ou peut-être vous vous sentirez plus bourrin ? C’est votre façon de jouer et Ace Combat 7 ne vous enlèvera pas votre libre arbitre.

Arbre de recherche

D’abord briefing puis debriefing

Au début de chaque mission, vous assisterez à un petit briefing avec les objectifs de missions qui vous seront donnés, le nombre d’ennemis à votre arrivée, les conditions météorologiques et d’autres détails comme la date qui ne sont pas primordiaux mais qui contribuent au réalisme du briefing de mission. La carte se présente de manière assez badass. On reste dans le militaire un peu futuriste avec une carte en 3D style hologramme, à mon sens un détail qui a son importance et qui fait bonne figure.

Le debriefing a été une agréable surprise. Il accueille un système de rediffusion portant sur l’étendue de la mission. Il a deux modes de visionnage. Le premier est au même style que la carte de début de mission. Le joueur est représenté toujours par son petit hologramme vert et on peut suivre à la trace le chemin parcouru pendant la mission. De plus, à cet écran s’ajoute la durée totale de votre mission, vos bonus ainsi que les cibles détruites. Vous verrez la petite flèche verte se déplacer en temps réel. Pour le deuxième mode de rediffusion, alors là il s’agit d’un ralenti à la Fifa. Toute votre ascension dans les airs du point de vue d’une caméra embarquée. Vous pourrez choisir l’angle de vue, le zoom et la vitesse. Idéal pour enregistrer vos meilleurs moments. Je ne vous cache pas que c’est ce que j’ai utilisé pour les quelques screens de cet article.

Multijoueurs, pilotons ensemble !

Explication des étoiles

Afin d’avoir une expérience optimale de Ace Combat 7, je vous conseillerai d’aller en multijoueurs. Vos adversaires ne sont plus des IA, par conséquent ils peuvent être bien plus malins et imprévisibles. Le but est de marquer un maximum de points, pour cela pas d’autres choix que d’infliger des dégâts et détruire toutes présences que vous jugerez hostiles. Plus un joueur a un score élevé plus il rapportera de point quand il sera abattu. Effectivement, les joueurs au score élevé se voient dotés d’une étoile. Par conséquent, plus il y a d’étoiles, plus ils valent de points. Choisissez bien vos cibles et faîtes attention à ceux qui vous traquent. Par ailleurs, vous pourrez communiquer avec votre escouade, grâce à un menu de messages radio prédéfinis. Toutefois il vous est possible de les modifier préalablement.

De plus, le multijoueur fonctionne sur un système de niveaux et de grades. Il y en a 21 en tout, allant de l’aviateur au Commandant en chef, classe hein ! Vous aurez donc l’occasion de voir votre grade augmenter et devenir de plus en plus imposant.

Les petits plus !

  • La langue audio : Bon, il n’y en a que deux choix possibles. Anglais ou japonais. Bien qu’il n’y est pas beaucoup de choix, ça fait quand même plaisir en tant que passionné de culture nippone de pouvoir prendre le japonais.
  • Les changements de vue. On a la possibilité d’avoir trois points de vue différents. De l’avion en son ensemble, de l’intérieur du cockpit en vue FPS, et en première personne de l’extérieur. Chaque joueur peut s’installer dans son avion à son aise.
  • Celui-là c’est mon préféré ! Pour vous les amateurs de cinéma, fan de Sniper Elite. Ace Combat 7 vous permet, si vous maintenez la touche de tir missile enfoncée, de voir de très près votre missile se heurter à votre cible. Une sorte de cinématique sur missile. Rien de plus beau que de voir sa victime de très près à l’agonie n’est-ce pas ?

Ce qui faut retenir globalement de ce Ace Combat 7. C’est un très bon jeu d’arcade, avec des commandes simples et intuitives. Il y a une réelle possibilité de personnalisation de l’appareil. Avec un grand nombre d’avions disponibles, à farmer. Concernant le farming, ce n’est étonnement pas long, les missions se rejouent avec assez de plaisir, avec le loisir de changer d’équipement et de ce fait changer d’approche. Entre deux missions on a toujours une cinématique bien stylée. En ce qui concerne le multijoueur, le challenge est présent et les sensations aussi. Vous ne vous sentirez jamais en sécurité contrairement au mode histoire. Ace combat 7 est un jeu qui saura plaire aux amoureux d’arcades et de sensations.

Ace Combat 7

Ace Combat 7

Les plus
  • Bon jeu d'arcade
  • Possibilité de personnaliser l'avion
  • Facile à prendre en main
  • Des cinématiques magnifiques
Les moins
  • Graphismes trop contrasté
  • Missions répétitives
  • 20 missions au total
  • On ne peut pas lire les sous-titres en combattant
7 10