Pour attendre le Gears 4 qui doit arriver en 2016, Coalition nous offre un remake du grand Gears of War, un des premiers jeux à utiliser la puissance de la Xbox 360. Ce premier Gears of War faisait à l’époque office de « vitrine technique » montrant la puissance de la 360. Aujourd’hui, une réédition de Gears of War (nommée Ultimate Edition) arrive sur la nouvelle génération. Est-il à la hauteur pour être l’un des porte-drapeau de Microsoft ?

Scénario

Les différentes nations de Sera se battent pour les dernière ressources de la planète. Ces nations se croyaient seules jusqu’au jour « E », le jour de l’Émergence. Ce fameux jour, une nouvelle espèce bipède et belliqueuse est sortie du sol pour entrer en guerre contre les humains. La guerre pour la surface entre les Locustes et l’Humanité est enclenchée. Marcus Fénix, soldat de la CGU (coalition des gouvernements unis), est emprisonné pour trahison jusqu’au jour où il se fait libérer par son ami Dom puisque l’armée a besoin de tous ses soldats pour combattre les Locustes. Nous allons suivre les aventures de l’équipe Delta qui a pour mission de cartographier les galeries locustes.

Gears of war - Start

« La clé était sous le paillasson »

Le scénario est le noyau dur de ce remake, l’histoire globale est la même. Il y a des ajouts de la part de Coalition mais rien qui vient changer le cours de l’histoire de Gears of War.

Contenu

 

Côté contenu, il y a un grand absent: le mode Horde. En effet, ce mode très apprécié des joueurs n’a pas eu sa place dans ce remake. Outre ce manque, le jeu propose un très bon mode campagne toujours jouable en écran splitté, ce qui n’est pas négligeable vu le niveau de l’IA des coéquipiers qui passera son temps au sol. J’ai très vite abandonné l’idée de jouer seul au jeu, l’IA est un vrai point noir et peut être très énervante.

Le mode bataille jouable en solo uniquement, propose 8 modes différents, avec des parties classées ou non. Chaque joueur de Gears peut y trouver son bonheur. On pourra notamment choisir le skin de son personnage et de ses armes.

On trouvera dans les bonus à côté des cinématiques du jeu, des bandes dessinées qu’on gagne en ramassant les plaques CGU (objets cachés dans le jeu). Malheureusement, ces BD sont uniquement en anglais, ce qui va rebuter les non-anglophones.

 Jouabilité

Gears of war manette

Gears of War: Ultimate Edition revient au gameplay de base, oubliant totalement celui proposé dans Gears of War: Judgement. J’ai trouvé la jouabilité excellente. Les développeurs ont réduit considérablement le recul des armes lors du tir, avec un mouvement d’écran nettement moins présent (voire absent), permettant au joueur d’avoir une excellente précision avec la manette de la Xbox One. Je n’ai pas eu l’occasion de voir la jouabilité sur un PC mais j’imagine qu’elle doit aussi être agréable.

Graphismes

C’est l’argument de vente du jeu. C’est un remake et pour une fois c’est un vrai remake ! En effet, le jeu a été intégralement remodelisé. Les personnages, les décors, les cinématiques… tout y passe. C’est vraiment agréable et le joueur n’a pas l’impression de se faire arnaquer par un énième remake… J’ai pour ma part totalement redécouvert le jeu. Les mises en scène sont plus dynamiques et j’en ai pris plein les yeux et les oreilles. Il reste néanmoins quelques bugs, rien de nuisible mais ils se voient bien (lorsqu’on pousse une voiture à 2 joueurs, les 2 n’avancent pas à la même vitesse…)

gears of war screenshot 1

On notera la différence de fréquence d’affichage entre le mode Bataille et le mode Scénario. Ce dernier est en 30 im./s alors que le mode Bataille est en 60 im./s, ce qui rend le mode multijoueur très agréable à jouer.

Pourquoi l’acheter?

gears of war screenshot 2

« Comment ça t’aimes pas les Gears? »

La grande question pour les remakes: Pourquoi l’acheter? Tout d’abord la réponse évidente : si vous ne connaissez pas Gears of War, allez-y c’est l’occasion. Ensuite pour les autres, ceux qui connaissent le jeu, qui ont fait la trilogie, qui ont pleuré dans Gears of War 3, qui ont été déçus par le Gears of War: Judgement, à eux aussi je le conseille. Il s’agit d’un excellent remake, qui peut combler un vide dans la ludothèque de cette chère Xbox One en attendant cette fin d’année plus riche.
Gears of War: Ultimate Edition

Gears of War: Ultimate Edition

Les plus
  • Un vrai "remake"
  • Une jouabilité au top
  • Le mode écran partagé toujours présent
  • La nouvelle mise en scène dynamique
  • Des nouveautés dans la campagne
Les moins
  • Les équipiers IA souvent au sol
  • Mode Horde absent
  • 30 im./s pour le mode Histoire
7.5 10