Nous sommes le 15 mai 2012. La sphère vidéoludique va mal. En effet, Diablo III vient de sortir et le jeu est déjà indisponible pour cause de serveurs surchargés. Cette catastrophe va durer plusieurs jours, ce qui va attirer les foudres de nombreux joueurs malgré les critiques globalement très favorables envers le jeu. Malheureusement, ce problème n’était pas le seul reproche que l’on pouvait faire à un jeu attendu comme le messie depuis plus de 10 ans. Diablo III est sorti avec un système de loot frustrant, une difficulté très mal pensée et un hôtel des ventes qui n’aurait jamais du voir le jour. Enfin, le contenu n’était clairement pas à la hauteur puisqu’en dehors des 4 actes du jeu qu’on mettait moins de 15h à parcourir, le contenu endgame était relativement léger. Le jeu s’est vite retrouvé déserté des joueurs, au grand dam des développeurs. 2 ans plus tard … Nous sommes le 25 mars 2014. Et le messie est enfin arrivé .

 

Un acte V très sombre au service d’un scénario faiblard

AngelofDeath Diablo III : Reaper of Souls se passe après les évènements du jeu original. On se retrouve dans Ouestmarche, Malthael veut s’emparer de la pierre d’âme noire dans laquelle est enfermée l’âme de Diablo et… en fait, on s’en fout. Le scénario de Reaper of Souls est tout sauf intéréssant. Heureusement, nous sommes dans un hack and slash, ce défaut n’aura donc pas vraiment de conséquence sur l’expérience. Parce que l’Acte V se fait avec plaisir, que l’ambiance est enfin digne de Diablo (se balader dans les rues de Ouestmarche nous renvoie vraiment à l’ambiance des anciens jeux de la série), et que les quêtes proposées sont plutôt originales, on n’est pas juste dans un schéma « Va dans la grotte et tue Machin » ou « Va dans la grotte et rapporte le truc, là » . Il faut tout de même avouer que cet Acte se parcoure relativement vite, bien que la durée est très variable selon votre façon de jouer. Personnellement, j’ai mis un peu moins de 4h pour finir l’Acte V, en prenant mon temps. Et en pleurant sur le combat final.

 

Une difficulté enfin revue

Difficulty-rosEt oui ! Enfin un combat de boss difficile dans Diablo ! Malthael se retrouvera assez retors pour peu que vous jouiez dans une difficulté suffisament élevée. En parlant de difficulté, celle-ci a été entièrement revue, pour le plus grand bien des joueurs. En effet, alors qu’avant il fallait finir le jeu dans chaque difficulté pour débloquer la suivante, dorénavant, 3 difficultés sont débloquées d’emblée : le mode Normal, Difficile et Expert. Vient ensuite le mode Calvaire, bien plus ardu, une fois que vous avez terminé le jeu, puis le mode Tourment au niveau 60, avec 6 paliers de plus en plus durs . Cerise sur le gateau, plus la difficulté est élevée, plus vous gagnerez d’XP, d’or et d’objets légendaires, ainsi que de meilleures gemmes . Une difficulté qui est donc beaucoup moins frustrante, car on peut directement jouer selon son niveau, sans avoir à faire 5 fois l’histoire avant !

 

Une nouveauté rafraichissante : le mode Aventure

diablo-iii-reaper-of-souls-adventure-mode-3D’ailleurs, pour ceux qui trouvent que faire l’histoire sans arrêt est lassant, sachez qu’un nouveau mode a été ajouté, et il ne tardera pas à devenir le mode par défaut des joueurs : le mode Aventure. Celui-ci propose, une fois le jeu terminé (ainsi que l’Acte V, il faut bien justifier l’achat de l’extension), d’accomplir des primes dont l’objectif sera défini au hasard (mais qui sera la plupart du temps « Tuez ce boss » ou « Tuez tous les ennemis du niveau 2 de telle grotte ») dans toutes les zones du jeu déjà visitées dans le mode histoire. Une alternative qui permet de farmer plus rapidement les niveaux et objets, d’autant que toutes les 5 primes, vous vous verrez remettre une cache d’armes contenant divers objets ainsi qu’une nouvelle monnaie, les cristaux de sang. Ceux-ci vous permettront d’acheter à un marchand spécial des équipements de toutes sortes et aux propriétés totalement aléatoires. Autre nouveauté, les failles nephalem, des zones générées en l’échange de 5 fragments de clé, dans lesquelles il faut tuer un paquet d’ennemis pour faire apparaitre un boss et espérer trouver de bons équipements. En bref, ce mode aventure a le mérite d’être plus rapide, mais est d’une grande répétitivité.

 

Dernière nouveauté de cette extension, le Croisé : cette classe peut s’apparenter au Paladin de World of Warcraft. En effet, c’est une classe résistante qui n’hésitera pas à se soigner ainsi qu’à protéger ses alliés tout en faisant des dégats conséquents. Une bonne classe de support donc, qui peut servir d’alternative au Moine. Il aura en outre des compétences plutôt sympas, comme la possibilité d’invoquer son cheval pour écraser des packs d’ennemis, ou encore de se tranformer en un puissant guerrier très résistant et faisant beaucoup de dégats.
 
En conclusion, Diablo III : Reaper of Souls s’avère être une excellente extension, qui corrige bon nombre des défauts du jeu original tout en apportant des nouveautés rafraîchissantes à celui-ci (non mentionné dans ce test, un mode PvP amusant mais dispensable a été rajouté et le système de loot a été repensé pour être moins frustrant), comme par exemple une ambiance tout simplement excellente malgré un scénario assez faible. On ne doute pas une seule seconde que cette grosse mise à jour de Diablo III va repeupler des serveurs qui quelques mois auparavant, faisant bien grise mine . Ah, et au fait, au cas où vous ne seriez pas au courant, l’hôtel des ventes a été supprimé .

diablo III reaper of souls

Diablo III Reaper of Souls

Les plus
  • Une ambiance très soignée
  • Le mode Aventure qui tiendra en haleine pendant des dizaines d'heures
  • La difficulté entièrement repensée
  • Ainsi que le système de loot
  • Le Croisé, une classe sympa à jouer
  • Adieu l'hôtel des ventes !
Les moins
  • Un scénario peu intéressant
  • Une certaine répétitivité
  • L'Acte V n'est pas très long
8.5 10