Bandai Namco s’est fait une véritable spécialité des adaptations de Shonens en jeu vidéo. Parmi les licences qui bénéficient de leur adaptation annuelle ou presque, il y a Dragon Ball. Des jeux dont la qualité a fortement été revue à la baisse ces dernières années, pourtant les fans que nous sommes ne peuvent s’empêcher d’espérer que le prochain jeu fera honneur à la série d’origine. Alors, est-ce que ce Dragon Ball Xenoverse est l’épisode tant attendu ?

dbx

Chala head chala

dragon-ball-xenoverse-gokuQuel est le point commun entre le moment où vous tenez la boite d’un jeu Dragon Ball dans vos mains et l’instant où vous lancez ledit jeu ? Le fan service est également la première impression que nous laisse un jeu. Ce Xenoverse l’a semble-t-il bien compris, car la steelbox du jeu est tout simplement magnifique et d’une sobriété qui la rend vraiment très classe. Le lancement du jeu suit la même logique et propose une introduction reprenant le générique culte de la série, bien que retravaillé pour l’occasion (et on parle bien ici du générique japonais).
C’est aussi l’un des principaux reproches que je ferais à la story-line, elle ne s’adresse qu’aux fans connaissant déjà la série et la chronologie. Pour faire simple, la campagne reprend des scènes cultes de la série, mais dont le déroulement a été modifié. Votre rôle sera donc de prendre part à ces événements afin de vous assurer que ceux-ci aient le dénouement qui doit être le leur. Une idée relativement simple, mais qui rend cohérente la création du nouveau personnage de la série : vous. Alors qu’est-ce que je lui reproche du coup ? Simplement le fait que si les amateurs de l’œuvre de Toriyama auront grand plaisir à revivre ces scènes dont les changements sont parfois très amusants (Hercule en combattant surpuissant, un grand moment), les néophytes qui ne connaissent pas l’histoire originale ne bénéficient d’aucune explication quant aux changements subis par les scènes en question.

Le combattant de vos rêves

dbx1Tous les amateurs de la série se sont dit un jour « je rêverai de ce personnage, mais avec les pouvoirs de celui-ci ». Et bien, c’est désormais possible, au lancement de votre partie, vous devrez créer le ou la combattant(e) qui sera votre avatar. La première étape sera de choisir sa race parmi les cinq proposées, à vous de décider si vous souhaitez vivre la vie d’un sayan, d’un namek ou même être le cousin éloigné de Freezer. Chaque race dispose de son point fort et de sa faiblesse, mais le choix de l’une ou l’autre ne changera pas le cours de la campagne. Une fois cette étape passée et le sexe de votre personnage défini, il est temps de passer à sa création à proprement parlé. Les options sont assez nombreuses et permettent de créer une large palette de personnages différents.

Au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, vous ferez progresser votre personnage qui se verra attribuer à chaque passage de niveau un certain nombre de points. Ces derniers seront à répartir dans les six attributs de votre avatar (ki, endurance, puissance…). Là encore, vous êtes seul décisionnaire et vous pourrez donc faire évoluer votre combattant en adéquation avec votre style de jeu. Il en va de même pour vos techniques et vos kikohas auxquels vous aurez accès au fil de votre progression. Ne pouvant en équiper que quatre de chaque à la fois, il vous faudra faire un choix, d’autant que le nombre de techniques disponibles est assez important.

Enfin, votre équipement évoluera lui aussi. Chaque pièce ayant ses caractéristiques propres. Il est d’ailleurs très agréable de voir que celui-ci a une influence sur le visuel de votre personnage. Tout comme les techniques, une roue vous permettra d’attribuer quatre objets que vous pourrez utiliser en combat afin de prendre un avantage certain sur vos adversaires.

Dragon Ball Xenoverse

Dragon Ball Xenoverse

Les plus
  • La personnalisation
  • L'animation des personnages (notamment faciale)
  • Le online optionnel
  • Riche en contenu
  • Les voix japonaises
  • Fan service ...
Les moins
  • ... qui risque de perdre les néophytes
  • La caméra
  • La qualité des cinématiques en animation traditionnelle
  • Le leveling répétitif
6.5 10