Test épisode 2 Gardiens de la Galaxie Telltale

Avec un peu de retard, j’ai enfin pu tester le second épisode de la série Guardians of the Galaxy : The Telltale Series. L’épisode 1 m’avait déjà beaucoup conquis (le test ici) et j’attends de ce deuxième épisode intitulé « Under Pressure » qu’il égale voir qu’il dépasse le premier. Voyons désormais ensemble si c’est chose faite. 


Les gardiens de la galaxie : The Telltale… par CooldownTV

Il est évident qu’il est difficile de faire le test d’un jeu Telltale Games sans parler un peu de l’histoire. Il se peut donc que vous trouviez dans les lignes qui suivent quelques spoilers sur le scénario (vous êtes prévenus). 

La Relique de la Mort

Souvenez-vous, le premier épisode de la saison nous avait laissé sur un cliffhanger intéressant bien que trop prévisible. En effet, après avoir battu le grand méchant Thanos, notre cher Star-Lord se fait tirer dessus par Hala et semble s’être pris un coup fatal. Évidemment, il était peu probable que le héros décède dès la fin du premier épisode (nous ne sommes pas dans Game of Thrones) et donc c’est au moment où il se réveille que l’épisode 2 commence.

Cependant un petit doute va persister un moment puisque l’épisode commence par une scène où Star Lord est jeune et se retrouve avec sa maman sur le toit d’une voiture à contempler les étoiles. On peut alors se demander s’il est en train de rêver, s’il est passé du côté obscur ou bien si cela a à voir avec la Forge de l’Éternité qu’ils ont récupérée lors de l’épisode précédent. Quoi qu’il en soit, vous aurez la réponse assez rapidement, d’autant plus que l’action commence plutôt vite, ce qui est appréciable. En effet, notre troupe d’acolytes tentera tant bien que mal d’échapper à Hala qui les poursuit pour la fameuse relique en leur possession et qui semblent détenir d’immenses pouvoirs. On imagine bien qu’elle ne compte pas faire régner l’amour et la paix avec une arme pareille entre ses mains.

Nous avons donc avec « Under Pressure », un scénario vraiment bien travaillé avec de nombreux choix à prendre, même si l’on peut regretter parfois le manque d’action. Un petit bémol qui est compensé par les différentes séquences clés que le jeu nous propose ainsi que l’introduction de nouveaux personnages, notamment un dès le début qui ravira les plus fans d’entre vous.

L’émotion plutôt que l’action

Telltale Games nous l’avait annoncé, chaque épisode sera centré sur un personnage en particulier. La Forge du Destin est une très bonne idée dans le sens où elle permet de remémorer les souvenirs enfouis des différents personnages. Du coup nous aurons la possibilité de connaître le passé de certains d’entre eux et de vivre des moments forts en émotion. Cet épisode s’attardera surtout sur le douloureux passé de Rocket ce qui nous permet de mieux cerner le personnage et de nous y attacher davantage. D’autant plus que le passage correspondant au souvenir de Rocket est vraiment très bien fait et rempli d’émotion, ce qui est vraiment plaisant. On y découvre une toute autre facette de ce raton laveur que l’on connaît plutôt antipathique.

Alors que nous avions eu le droit à un premier épisode rempli d’action, on se rend vite compte avec ce second volet que le rythme est plus lent. Mais c’est pour la bonne cause. En effet, nous avons le droit à des moments très forts en émotion, mais aussi à des moments de tension entre les membres du groupe. Des tensions qui avaient déjà émergé lors du premier épisode et qui sont pour la plupart directement liées aux choix que l’on fait. Ce second épisode permet donc de faire avancer gentiment l’intrigue tout en en apprenant bien plus sur les Gardiens de la Galaxy. Telltale Games a donc l’intention d’explorer la personnalité et le passé des personnages tout en continuant à faire avancer le récit principal. Espérons que cela ne se fasse pas au détriment de la dynamique qui a été mise en place lors de l’épisode 1.

Choix, choix, mon choix

Ce n’est plus un secret, ce qui fait le véritable intérêt d’un jeu Telltale après le scénario ce sont les choix que le joueur doit faire et les répercussions qui en découlent. De ce côté-là, rien de bien nouveau sous le soleil de la Galaxie. Dans ce second épisode de Guardians of the Galaxy : The Telltale Serie, nous avons le droit à des choix plus ou moins importants, allant du simple choix de dialogue aux décisions ayant une incidence sur le cheminement de l’histoire. Il est d’ailleurs très appréciable de déjà se rendre compte que nos différents choix ont un impact sur les liens entre les personnages. Il arrive même qu’on se sente parfois très mal à l’aise face à la réaction d’un personnage par rapport à une de nos décisions.

Il est toujours plaisant de vivre cette aventure en musique, bien que j’ai été déçu de ne pas avoir dans le lot la fameuse chanson « Under Pressure » de Queen. Surtout avec le titre que porte cet épisode. Mais malgré cette petite déception, il faut dire que la bande originale est très réussie et l’on prend un véritable plaisir à monter le son de la télévision.

Quant à l’aspect technique, on dénote encore les mêmes soucis que dans les autres adaptations made in Telltale Games. Ce qui est agaçant et surtout dommage. Des ralentissements se font parfois ressentir, et j’ai eu le droit à quelques problèmes d’affichage et de traduction.


Ce deuxième épisode intitulé « Under Pressure » reste dans la lignée du premier qui était vraiment très bon. Alors certes, on note un changement de rythme : l’action est mise de côté, mais c’est pour laisser beaucoup plus de place à l’émotion et à l’avancée du scénario. Cela permet de découvrir les personnages plus en profondeur, ce qui nous aidera pour prendre des décisions plus réfléchies. Cependant, il est encore dommage de devoir noter des soucis techniques devenus récurrents. Mais une chose est sûre, à la fin de ce second épisode, il nous tarde de découvrir la suite des aventures des Gardiens de la Galaxie. 

Les Gardiens de la Galaxie fiche jeu

Guardians of the Galaxy : the Telltale Series

Les plus
  • Le passé de Rocket
  • La BO
  • Les choix proposés
  • Plus d'émotion ...
Les moins
  • Toujours les mêmes soucis techniques
  • ... mais un peu moins d'action