killing-floor-2

 

Killing Floor 2 est un jeu de coopération multijoueur en ligne de type FPS sur consoles et PC. Le jeu est développé et édité par le studio Tripwire Interactive et c’est après une longue phase de bêta de plus d’un an que l’on voit enfin ce deuxième opus de la saga sortir sur nos machines.

Dans la lignée de Left 4 Dead, le premier épisode n’avait pas à rougir face à son concurrent, Killing Floor était en effet à la fois oppressant, nerveux et très amusant à plusieurs. Les graphismes commençaient cependant à dater un peu et les serveurs à être désertés. C’est là que Killing Floor 2 intervient, plus qu’une refonte graphique, le jeu propose beaucoup de fonctionnalités intéressantes. C’est ce que nous allons vous détailler dans ce test.


Killing Floor 2 – Trailer d’annonce sur PS4 par CooldownTV

Un concept addictif

Laissez-nous vous replonger dans le contexte, Killing Floor 2 est un jeu se passant en arène restreinte. On vous propose de survivre, seul ou à plusieurs, à de nombreuses vagues d’ennemis suivies d’une vague de boss. Entre chaque vague, vous avez la possibilité d’accéder à un module présent sur la carte, celui-ci vous permet de vous réapprovisionner, de vous équiper mais aussi de vous soigner et de préparer vos défenses pour la prochaine vague. Pas moins de 12 cartes sont disponibles et sélectionnables dans l’accueil. Deux modes de jeux sont présents, une survie simple en coopération ou bien une survie avec du PVP. Il est possible de choisir entre partie classée, personnalisée ou non, ainsi que de choisir la difficulté dans laquelle on souhaite jouer. La durée de la manche de jeu est sélectionnable avant de lancer la partie, une très bonne chose si l’on veut rajouter un peu de challenge ou bien si l’on est pressé.

Plusieurs classes sont présentes et sélectionnables. Elles déterminent votre arsenal de départ. Sont disponibles les classes Foux Furieux, Commando, Soutien, Médecin, Démolisseur, Pyromane, Flingueur, tireur d’élite, survivant et SWAT. Encore une fois il y a du choix et les possibilités de gameplay sont assez variées, il est possible de jouer de loin, de soigner ses alliés, de commencer avec un simple couteau et pistolet ou bien avec tout d’un seul coup. La personnalisation va encore plus loin avec un onglet de sélection du personnage dans lequel il sera possible de personnaliser la coupe de cheveux, les vêtements, et de mettre des accessoires. Les protagonistes ont un look très marrant avec une pin-up des années 50, un révérant, un hipster méchant, un punk, un inconnu et un black très musclé. Vous bénéficierez d’un inventaire dans les menus, qui vous permettra de stocker vos récompenses acquises au fur et à mesure du jeu. Qui dit personnalisation, dit magasin avec transactions payantes. Il sera donc possible dans le jeu d’acheter des costumes avec votre carte de crédit pour pousser encore plus loin l’expérience de personnalisation.

Le jeu se prend très facilement en main et se joue comme la plupart des FPS modernes, il est possible de courir avec la touche « MAJ » , de vous baisser avec la touche « C » et de donner des coups de crosse. La visée se fait à la souris avec la touche clic droit qui sert tout simplement et clic gauche pour tirer. Un petit détail fait la différence avec les autres jeux de tir et rajoute pas mal d’intensité, il n’y a pas de rechargement automatique. Imaginez une horde d’ennemis sur vous et… vous n’avez pas rechargé, c’est la mort certaine. La molette sert à se soigner avec une seringue médicale qui se rechargera durant un moment après utilisation. Vous le comprendrez vite, ce jeu se veut minimaliste et au final il en devient quand même vite redondant en jouant seul. La force de ce jeu, c’est de faire des parties avec des amis, quelle rigolade que de jouer stratégiquement avec des personnes en vocal.

Du Métal et des flingues !

A peine êtes vous plongé dans le jeu que la bande son se fait directement remarquer. De nombreux morceaux de musique Hard-Rock et Metal sont présents dans les menus mais aussi tout au long des parties. Un choix assumé quand on sait que ce style de musique assez marqué ne plaît pas forcément à tout le monde. La bande sonore fait son petit effet et rend les batailles encore plus oppressantes et vous fait monter l’adrénaline rapidement.

Killing Floor 2 comporte un panel d’armes très varié avec plus de 27 armes différentes ayant chacune sa particularité. Un système de crédit est présent et vous permet de vous équiper entre chaque vague d’ennemis. Les armes sont réparties et classées dans différentes catégories, il y a celles de corps à corps comme le katana, des épées, pelles et couteaux en tout genre. Sont également présentes les armes à feu, avec un bon nombre de fusils d’assaut avec ou sans lunette ainsi que des pistolets et enfin il y a les fusils à pompe. On retrouve aussi des armes comportant des attributions spécifiques comme par exemple des armes permettant de soigner ses alliés, ou d’enflammer les ennemis (lance-flamme). Enfin, vous l’aurez compris, on ne manque pas de choix dans ce jeu et il sera possible à chaque manche de recharger son armure, ses chargeurs et d’acquérir encore plus d’arsenal.

Des graphismes un peu datés ..

Killing Floor 2 accuse un peu le coup graphiquement, les textures sont assez pauvres et l’environnement mériterait un peu plus de détails. Il faut aussi dire que, techniquement, il aurait été compliqué de faire tourner un jeu affichant autant de PNJ sur des cartes extrêmement détaillées. Le jeu souffre sur PC d’une optimisation peu aboutie. Il n’exploite que très mal les threads du processeur et avec les paramètres Ultra, sans saturation de la mémoire vidéo, nous avons eu tellement de saccades qu’il en devenait injouable. Nous sommes donc passés dans des paramètres graphiques plus modérés avec du très élevé. Pour tester l’utilisation GPU et voir si la carte graphique n’était pas en cause, nous avons joué au jeu en résolution 4K avec les graphismes en très élevé. Le jeu tournait à plus de 80 fps sans soucis, ce qui prouve bien qu’il y a un problème avec les paramètres graphiques, ce qui sera sûrement corrigé dans un futur patch.


Killing Floor 2 est un très bon jeu d’action à la première personne, il est facile de se défouler et de s’amuser. Défouloir ne veut pas dire jeu dénué de contenu, au contraire, Killing Floor 2 propose énormément de possibilités de jeu, seul ou à plusieurs. Il ne faut pas oublier que le titre de Tripwire se développe continuellement et que de nombreux ajouts seront faits par la suite. La bande son fait très bien son effet et le jeu est assez varié au niveau des cartes. La stratégie prend tout son sens à plusieurs et ce titre n’a vraiment d’intérêt qu’en coopération online. Alors oui, il arrive de se lasser, de pester contre quelques problèmes techniques sur pc. A force de tuer et de tuer toujours plus de zombies, un sentiment de répétition s’installe, mais au final, c’est que l’on attendait de ce jeu, qui, en plus, n’est pas proposé à un tarif élevé.

Testé sur PC : I7 970 @4.4GHz, 24GB DDR3 1866MHz, R9 390 – Settings très élevés @ UHD –

Le test a été réalisé d’après une copie de presse de Killing Floor 2

Killing Floor 2

Killing Floor 2

Les plus
  • Nerveux
  • La bande son
  • Coopération à gogo
  • Personnalisation poussée
  • Le panel d'armes
  • Le prix
Les moins
  • Techniquement daté
  • Une optimisation catastrophique sur PC
  • Un peu répétitif
8 10