Test Kirby Planet Robobot

Deux années après Kirby Triple Deluxe, la célèbre petite boule rose revient toujours aussi gloutonne dans un tout nouvel opus intitulé Kirby Planet Robobot annoncé sur 3DS dès le 10 juin prochain, toujours édité par Nintendo et développé par HAL Laboratory. 

Dans ce nouveau titre, Kirby va devoir se frotter à une armée de robots venus d’une autre planète et ayant transformé les paisibles contrées de Dreamland en une planète entièrement mécanisée obligeant la boule rose vedette de Nintendo à parcourir de longs niveaux pour sauver sa planète qu’il aime tant. Les développeurs ont promis de nombreuses nouveautés dont l’arrivée de l’armure robotique. La question qui se pose est donc de savoir si ils ont réussi à ne pas trop s’appuyer sur leurs acquis pour nous proposer de réelles innovations, et c’est ce que nous allons voir ensemble.


Kirby Planet Robobot – Bande-annonce de… par CooldownTV

Rien de bien nouveau au pays des robots 

Test Kirby Planet Robobot

Kirby sous l’eau !

Comme tous les titres de la saga Kirby, le scénario de  Planet Robobot reste assez simple. De méchants robots ont envahi le paisible monde de Dreamland pendant que la célèbre petite boule rose fait sa sieste sous un arbre, et cette dernière doit tout faire pour les renvoyer là d’ou ils viennent. Rien de bien novateur en somme, mais tout ce qu’il faut pour faire de Kirby Planet Robobot un bon titre.

Au niveau du découpage du jeu, là aussi on reste dans le classique, avec différentes zones contenant différents niveaux qu’il faut passer avec succès, dont un consacré au boss final, voir même des niveaux bonus à débloquer pour certaines zones. En sachant que la première zone est d’une simplicité enfantine puisqu’elle permet de faire office de tutoriel pour pouvoir se familiariser avec le gameplay et les différentes mécaniques du jeu, mais rassurez-vous, si vous y avez déjà joué il n’y a rien de nouveau et si l’univers de Kirby vous est totalement inconnu, la prise en main est d’une simplicité déconcertante. Kirby peut en effet toujours marcher, courir, voler, mais surtout il est toujours aussi glouton et avale encore  ses ennemis pour s’en servir en guise de projectile ou pour copier leur pouvoir.

Cependant, encore une fois, dès les premières zones que l’on parcourt, que ce soit la « Plaine Pixel », l’ « Océan Optique » ou encore la « Route Réseau » on ne peut que remarquer la diversité et la richesse des différents environnements que nous propose le jeu. Kirby peut alors aussi bien s’envoler dans les airs, que courir sur des tables de billard ou bien nager dans les profondeurs de l’océan tout cela au milieu d’un design mécanisé et en rencontrant des ennemis différents à chaque fois. On a donc le droit à des niveaux qui ne sont à aucun moment lassant, bien au contraire la seule chose que l’on a envie de faire c’est de tout explorer de fond en comble et dans les moindres recoins pour voir si l’on a rien oublié et si l’on a bien tout exploré. D’autant plus que l’objectif du jeu est de collecter des étoiles et des Cubacodes (trois par niveaux), des sortes de cube mécaniques qui permettent d’ouvrir les portes des boss permettant ainsi de passer au monde suivant, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’autant dans certains niveaux ils vont être faciles à trouver mais autant dans d’autres ce sera un poil plus compliqué (et tant mieux !). On reste donc dans le très classique qui a fait le succès de cette saga mais qui reste toujours aussi efficace.

Kirbynator 

Au total, nous retrouvons 25 pouvoirs dont certains que l’on connaissait déjà, mais aussi des nouveaux. Parmi ces derniers on peut citer le Docteur qui permet à Kirby de lancer des pilules tueuses sur ses ennemis ainsi que de créer des potions maléfiques. On retrouve aussi le PSY qui octroie la capacité de se téléporter sur de courtes distances et de contrôler des sortes de boules énergiques qu’il est possible de lancer sur les ennemis. Enfin, nous avons le droit à la transformation Poison qui permet de vaporiser dans l’air des brouillards toxiques mortels pour les adversaires. Et il est toujours aussi agréable de voir que chaque transformation possède ses mouvements propres et attaques spéciales. D’autant plus que l’utilisation de certains amiibo vont permettre de donner à Kirby des pouvoirs particuliers.

Mais la grande nouveauté de ce titre c’est la possibilité pour Kirby de revêtir une armure robobot permettant à la petite boule rose de devenir surpuissante un peu comme c’était le cas dans Kirby Triple Deluxe lorsqu’il avalait le fruit enchanté Méganova. Et avec cette armure Kirby devient véritablement une arme de destruction massive qui en plus possède la capacité de copier les pouvoirs des différents ennemis dans une version encore plus puissante. Et ce n’est pas tout puisque cette armure peut aussi prendre différentes formes dont celle d’un avion transformant le jeu en véritable shoot them up à l’horizontal, et c’est plutôt très sympathique. Ainsi, cette nouveauté a vraiment été exploitée jusqu’à créer des niveaux entiers dédiés uniquement à l’utilisation de cette armure et peux même servir à déplacer certains éléments du décors sans quoi la progression devient impossible. Donc même si elle octroie encore plus de facilité au titre qui est déjà pas compliquée, c’est un réel plaisir d’incarner Kirby et son armure. Ainsi, le seul petit bémol étant que cette armure rend le jeu encore plus facile qu’il ne l’est déjà, octroyant ainsi le sentiment d’être invincible.

Par ailleurs, une chose très sympa est la possibilité de collecter des vignettes qui en plus de servir à se créer une petite collection bien chouette permettent aussi de personnaliser l’armure robobot de tout un tas de manière différente et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Quant à l’intégration de la 3D, elle est vraiment maîtrisée et les passages du premier à l’arrière-plan offrent ici des tas de nouvelles interactions évitant ainsi le jeu d’être trop linéaire dans sa progression. Et les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de devoir alterner les changements de plan, d’inversez le sens de direction et de jongler entre l’armure robobot et Kirby sans armure pouvant se faufiler afin d’échapper à des éléments de décors parfois menaçants. Toutefois, tout cela reste très facilement surmontable.

Des modes de jeu en veux-tu en voilà 

Test Kirby Planet Robobot

Petit aperçu du mode Attaque des Kirby.

Parmi les nouveautés on retrouve notamment deux modes de jeu inédits, disponibles dès le début. Le premier c’est l’attaque des Kirby, jouable en solo contre l’ IA où à plusieurs (en local seulement) offrant la possibilité de coopérer afin de mener à bien six quêtes nécessitant de vaincre un boss avant la fin d’un temps imparti. Et pour donner un peu de piment à tout cela, chaque joueur doit choisir un rôle précis parmi quatre : Le Docteur prodige, le Roi des rayons, le Héros à l’épée et le Maestro marto. Le gameplay diffère légèrement (mais rassurez-vous il est toujours aussi simple) puisqu’il faut coopérer avec ses coéquipiers mais aussi améliorer les différentes caractéristiques des différents pouvoirs disponibles, un peu comme on peut le faire dans un RPG. En effet à chaque fin de quête chaque personnage reçoit des points d’expérience permettant l’amélioration de différents attributs tels que la santé ou la puissance par exemple. Le second mode s’intitule les défis 3D et il est uniquement disponible en solo et est assez addictif donnant à chaque fois envie de recommencer les niveaux afin de battre des records. En effet, il s’agit d’un mode de jeu d’action et de réflexion en 3D où l’on doit contrôler Kirby dans des sortes d’arènes en 3D dans le but de vaincre les ennemis et le boss et cela le plus rapidement possible. Tout en sachant que pour y arriver et obtenir les meilleurs scores possibles il faudra user et abuser de combos.

En plus de ces deux modes de jeu disponibles dès le début, il y a la possibilité de débloquer d’autres modes. Tout d’abord le mode Arène où le but est de combattre tous les boss que l’on a pu rencontrer pendant le mode histoire, ainsi que le mode Arène Ultime qui nous permet de nous confronter à des boss encore plus forts. Enfin un dernier mode de jeu est disponible mais je ne vais pas trop m’éterniser dessus ici pour vous laisser la surprise, je peux juste vous dire qu’il ne s’agira pas d’incarner Kirby mais bien un autre personnage (suspense !) avec lequel il faudra passer les différents niveaux en mode contre-la-montre.


Pour résumer, c’est encore et toujours une joie de retrouver Kirby dans ce nouvel opus réunissant les acquis de Triple Deluxe tout en y ajoutant un soupçon de fun supplémentaire avec l’armure robobot de Kirby que l’on peut qualifier de vraie bonne idée. Un titre qui ne vous laissera pas le temps de vous ennuyer une seule seconde malgré le fait que la difficulté soit relativement peu élevé. Autant dire que ce titre n’a pas pour ambition de révolutionner le genre en misant tout sur une formule certes classique mais maîtrisée aux petits oignons. Bref, une aventure fun et colorée, parfaite pour amuser aussi bien les petits que les grands pour une bonne douzaine d’heures de jeu sans compter les défis proposés par les modes de jeu supplémentaires. 

Kirby Planet Robobot

Kirby Planet Robobot

Les plus
  • Un gameplay simple et maîtrisé ...
  • Visuellement réussi.
  • L'armure Robobot.
  • Des musiques toujours aussi frénétiques.
  • Toujours aussi fun et coloré.
Les moins
  • ... bien que peut-être un peu trop simple.
  • Pas de grande nouveauté.
  • Similaire à Kirby : Triple Deluxe.
  • Absence de multijoueur en ligne.
8 10