présentation

Il est certain que tout le monde n’a pas toujours les moyens de s’acheter une manette pour PC ultra-performante… Mais que les petites bourses se rassurent, de nombreuses manettes très correctes et à bas prix existent. Par exemple, la Nacon GC-100XF, qui nous vient de la branche d’accessoires gaming Big Ben, qui a lancé sa propre gamme de périphériques gaming. La GC-100XF répondra-t-elle à vos attentes ? La réponse dans ce test…

  • Le Packaging

Pour le packaging, on a une boîte assez simple, transparente devant, laissant donc apparaître la manette : c’est le point positif. A l’intérieur, la notice…. et c’est tout. On aurait sans doute pu faire mieux, mais c’est surtout le produit qui importe.

  • Le Design

nacon1Une fois déballée, on peut donc détailler cette GC-100XF de plus près. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’elle est clairement inspirée de la manette de la XBOX 360, bien que la Nacon soit filaire, légèrement plus petite, et aussi bien plus agréable une fois en main. En effet, la manette est revêtue d’une coque en plastique noir mat, très lisse et donc agréable au toucher. On peut aussi noter deux grips latéraux en caoutchouc gris qui offrent une très bonne prise en main de la manette, ainsi que le plastique préformé sous celle-ci. A première vue on est donc agréablement surpris par cette manette confortable. On constate aussi que, conformément au design d’une manette d’Xbox 360, les joysticks analogiques sont disposés de la même manière.

Concernant le pad analogique et les boutons, c’est plus compliqué… Tout d’abord, ces derniers sont de la même couleur que ceux de la manette Microsoft, sauf que les lettres sont désormais des chiffres 1, 2, 3, et 4. Si on les regarde attentivement, on voit qu’ils sont aussi moins travaillés ; de simples boutons en plastiques, mais qui répondent cependant assez bien. Pour le pad, il est simple, de la même matière, gris, et pas sans défauts. Il est un peu trop surélevé, et pas forcément plaisant au toucher, ni esthétique, comme le plastique d’ailleurs. On retrouve les boutons « BACK » et « START« , mais un autre bouton est présent; il s’agit du bouton « D/X » placé entre le joystick droit et le pad. Il permet de passer de DirectInput8 à XInput et vice versa. On peut savoir sur quoi la manette est réglée quand on regarde les LEDs bleues autour du bouton central, qui est orné du logo NACON : si le cercle est complet, le mode est XInput, s’il est en demi-cercle droit, le mode actif est DirectInput8 numérique, et si c’est un demi-cercle gauche, on est donc en mode DirectInput8 analogique (non ce n’est pas compliqué du tout !). Enfin, la manette dispose des quatre gâchettes, renommées RB, RT, LB et LT.

caractéristique

  • Manette USB
  • 1 Bouton « HOME »
  • 2 Grips latéraux
  • 2 Joysticks + 1 Pad analogique
  • 6 Boutons au total
  • 4 Gâchettes
  • Poids : 270g
  • Hauteur x Largeur x Profondeur : 152 x 110 x 60 mm
  • Câble de 2m environ
  • Compatible Windows 7, Vista, Windows 8, et Windows 10

performance

nacon5Dans la pratique, tester cette manette a été périlleux. Bien régler le mode de la manette n’est pas simple au début si on ne l’a jamais fait, mais la faire fonctionner n’est pas si difficile. D’ailleurs, il suffit de la brancher en USB pour jouer, aucun logiciel à maîtriser. On sait que le bouton « D/X » est censé permettre de pouvoir jouer à n’importe quel jeu, or par exemple, sur Steam, le jeu Left4Dead 2, pourtant compatible avec une manette, n’a pas fonctionné. En revanche elle marchait très bien sur Don’t Starve Together. Concernant la « réactivité » des boutons, des joysticks et du pad, ce n’est pas toujours ça non plus, on a parfois un léger décalage, mais bon cela n’empêche pas de jouer, en revanche du coup, pour un jeu FPS, rien n’est moins sûr. Par ailleurs, le pad est vraiment désagréable car trop surélevé, et le son est assez déplaisant ? S’il faut aller jusque dans les détails, la finition est assez mauvaise, si on appuie par exemple sur la flèche du bas, on peut voir tout ce qu’il y a sous le pad si on regarde sous la flèche du haut. C’est un détail mais tout de même. Si la manette en elle-même est agréable, les finitions des boutons ne sont pas toujours au rendez-vous. Pour les deux gâchettes LT et RT, tout dépend de vos goûts et votre façon de jouer mais si vous appuyez à peine, vous aurez parfois l’impression de « forcer ». Autrement, le reste de la manette fait son travail sans trop de soucis.

conclusion

En conclusion, si vous cherchez une manette très performante, il vaut peut-être mieux soit en trouver une autre, soit investir un peu plus pour une meilleure qualité. Si vous ne recherchez pas l’excellence et n’avez pas les moyens d’investir plus, alors vous pouvez vous pencher sur celle-ci. La manette est très plaisante au toucher et permet un bon jeu, mais les finitions et certains boutons viennent parfois gâcher un peu ce point positif. Cela n’empêche en rien de jouer, elle reste donc une bonne option pour une petite bourse. Tout dépend aussi du joueur que vous êtes, et de vos goûts en la matière. Malgré ses quelques défauts, la Nacon GC-100XF reste une manette qui fait son travail et qui a néanmoins l’avantage de pouvoir s’adapter (normalement) à tout les jeux grâce au bouton « D/X ». A vous de choisir…

[Test] Manette Nacon GC-100XF

[Test] Manette Nacon GC-100XF

Les plus
  • Les grips latéraux
  • Le plastique préformé sous la manette
  • Toucher agréable
  • Placement des joysticks
Les moins
  • Le pad
  • Les finitions des boutons
  • Compatibilité
  • Temps de réactivité parfois lent