Doté d’une réputation plus qu’accomplie au Japon, la saga Monster Hunter s’exporte de nouveau en Europe. Devenue populaire via ses différentes versions PSP, Capcom a décidé de mettre de côté Sony transférant ainsi la saga à son rival Nintendo. Sorti le 13 février 2015 en France, Monster Hunter 4 Ultimate est donc arrivé chez nous après 4 mois d’attente, la sortie japonaise datant du 11 Octobre 2014.

Monster Hunter, c’est quoi?

Logo Monster Hunter 4 Ultimate

Un action-rpg qui vous entraîne dans la peau d’un chasseur. Votre but étant de chasser des monstres largement plus gros que vous. Certes, vous commencerez par des monstres tout à fait ridicules, mais le niveau de jeu augmentant, vous finirez avec des monstres de la taille de Godzilla. Votre but, via ces chasses, est de défendre le village des assauts de ceux-ci et surtout de pouvoir crafter de nouveaux objets tels que : potions, armes, armures, ect… Lors de vos quêtes ne comptez pas voir une barre de vie sur les monstres car tout le plaisir de ces chasses réside uniquement dans votre apprentissage dans l’observation de ceux-ci, ainsi que de leurs attitudes. De plus, les contrôles restent assez simples (X et A pour attaquer, B pour esquiver et R pour des effets propres à chacune des armes, et même pour pouvoir courir), mais il vous faudra vous armer de patience pour parfaire votre apprentissage du jeu qui reste tout de même exigeant et également gratifiant lorsque votre cheminement sera accompli. Vous aurez également possibilité de jouer en multijoueur que ce soit en local ou sur le net, qui d’ailleurs est une grande nouveauté du Monster hunter 4 Ultimate.

 

Un jeu pour tous! Ou presque…

Guilda

Nouveaux joueurs ainsi que vétérans de la série, seront tous les bienvenus dans cette aventure. Vous commencerez avec ces quêtes que tout le monde hait tant mais qui permettent de se mettre en phase avec les mécaniques de jeu qui sont ici réellement importantes pour votre survie. Malgré ces quêtes qui peuvent vous paraitre lourdes si vous connaissez déjà le jeu, vous serez tout de même heureux de voir un petit côté ironique de la part des développeurs via la parole de Guilda. Quelques petites nouveautés sont ajoutées au niveau des possibilités de jeu. Vous pouviez déjà monter sur certaines parois, sauter de certains endroits sans aucun souci, il vous sera maintenant possible de monter sur d’autres murs/endroits et également de sauter et cela même pendant que vous montez (ce qui était impossible avant) mais également de pouvoir attaquer les monstres pendant votre ascension. Les cartes ont aussi subi quelques mises à jour et agrandissements rendant alors l’aventure plus intéressante mais fort agréable à redécouvrir. Graphiquement parlant, les améliorations sont nombreuses: textures, monstres, couleurs…. Tout a été revu, bien que certains bugs restent présent comme le fait que l’on ait parfois un peu de mal à trouver son personnage sous les gros monstres ou au bord de certaines textures. Vous trouverez également certains ralentissements au niveau du mode multijoueurs que cela soit online ou en local.

 

Une intrigue enfin!

Monster hunter est à la base un jeu sur lequel l’histoire se limitait simplement à: défendez le village et ses habitants de l’attaques de divers monstres. Aujourd’hui, Capcom nous propose une nouvelle intrigue. À défaut d’uniquement découvrir qui sera le boss final, vous aurez également un mystérieux virus qui fera alors son apparition parmi les monstres que vous avez à chasser. Ce virus se manifeste alors et peut également vous contaminer pendant votre chasse, vous donnant alors malus ou bonus en fonction du nombre de coups que vous arrivez à donner à l’ennemi et d’une barre qui se remplit au fur et à mesure du temps. Vous retrouverez aussi une grande nouveauté au niveau de l’aide que l’on vous apporte dans le village au niveau de la nourriture ou même de votre ferme (qui vous permet d’avoir des objets de craft plus facilement). Vous développerez ces derniers via des quêtes qui vous sont proposées par les villageois eux même. De l’humour également au rendez-vous avec le personnage de Guilda, qui vous donne les missions à accomplir, en vous encourageant de façon assez ironique : soit en vous racontant que la quête va être barbante, car vous l’avez déjà faite ou tout simplement qu’elle a peur pour vous et votre sûreté.

Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser avec son stick!

Kirin

Des nouvelles fontionnalités ont été ajouté autant dire que les adeptes du jeu vont pouvoir augmenter le panel d’attaques à asséner aux monstres. En effet, il vous est maintenant possible d’attaquer les monstres où que vous soyez : accrocher au mur, suite à un saut, également lorsque vos alliés vous font tomber… Cela ravira certainement de nombreux passionnés. Vous aurez également la possibilité de pouvoir sauter sur le dos du monstre afin d’entamer un rodéo duquel il vous faudra sortir vainqueur pour faire tomber la bête. Il vous faudra donc mitrailler la touche X, mais également faire attention à l’énervement du monstre, la jauge que vous devez remplir se teintera alors de rouge ce qui vous donnera le signal pour appuyer sur R afin de pouvoir rester sur le dos du monstre. Les mécaniques de jeu nécessitent environ cinq bonnes heures afin d’être parfaitement maîtrisées, mais cela n’entravera pas votre plaisir de jouer au vu des premières missions « tutoriel » qui vous sont proposées. La seule chose qui ne sera pas au programme sera ces fameux combats sous l’eau qui ont pourtant fait le succès de l’opus Monster Hunter Tri.

Du choix.

Gore Magala

Un choix assez impressionnant au niveau des quêtes, mais également du nombre de monstres mit à votre disposition. 25 sortes de petits monstres pour 75 gros monstres, 85 d’entre eux étant déjà présents dans les anciennes versions du jeu, mais remis au goût du jour avec les nouvelles possibilités de jeu. Certains retours feront alors plaisir aux fans, tels que le très connu Kirin ou même le Rajang. Mais les nouveautés ne se limitent pas qu’au niveau des monstres, de nouvelles armes sont mises à disposition pour plus d’aventures. 14 armes différentes avec autant de possibilités de jeu. L’Insectoglaive ainsi que la Volto Hache prennent alors place. La première étant un mélange entre épée longue et un système d’esquive/attaque aérienne, est accompagnée d’un scarabée que vous pourrez envoyer vers l’ennemi afin de l’attaquer, mais également de vous donner des boosts: armure, vitesse et attaque. La seconde étant un mélange entre l’épée bouclier et la Morpho hache, vous permettant alors de pouvoir contrer les attaques ennemies en étant dans ce mode épée + bouclier et également de pouvoir asséner de violents coups à vos ennemis en fusionnant et transformant alors l’épée-bouclier en Hache imposante. Avec autant de possibilités et de choix dans vos quêtes et la diversité des armures, vous pouvez facilement passer des centaines d’heures sur ce jeu.

 

Du fun, du choix, et des heures de jeu

Que demander de plus ? Un choix de monstres et d’armes assez impressionnant, des centaines d’heures de jeux possibles, le retour de certains monstres qui manquaient tant à l’opus précédant, de nouvelles fonctionnalités et surtout de l’aide pour des débutants dans cette série magnifique qu’est Monster Hunter. Les quelques petits défauts graphiques présents se comblent avec les efforts faits sur les textures ou même la maniabilité du jeu. Autant dire que Capcom a comprit comment séduire son public.

Monster Hunter 4 Ultimate

Monster Hunter 4 Ultimate

Les plus
  • Un mode Coop en local et ENFIN Online sur la 3DS!
  • Un contenu titanesque!
  • Dynamisme des combats impressionnants
  • D'anciens monstres de retour ce qui n'empêche pas l'entrée en scène de nouveaux
  • Les efforts fait au niveau des textures
Les moins
  • Les ralentissements présents en Online
  • Une certaine difficulté à jouer sans Circle Pad pro
  • Long à prendre en main pour les personnes n'y ayant jamais jouer
8 10