Spider man Unlimited

Les studios Marvel n’ont pas fini de faire parler d’eux. Entre les comics, le cinéma et les jeux vidéo, ils développent un univers très dense afin de nous faire voyager dans des mondes ou le merveilleux côtoie le naturel. Et ce n’est pas Spider-Man Unlimited, runner free-to-play sur mobiles, qui dérogera à la règle. Le jeu a donc été confié à des personnes qualifiées, la société Gameloft, déjà responsable de nombreux jeux à licence tel que les Minions. Voyons donc le résultat de suite.

Un scénario signé Marvel

Malgré son mode free-to-play, Spider-Man Unlimited dispose d’un scénario intéressant puisqu’il est signé par les studios Marvel. Le pitch de base est assez simple : les Sinister Six ont trouvé le moyen d’ouvrir des portails trans-dimensionnels pour passer d’un univers à l’autre et ainsi créer une armée de super-vilains. On se retrouve alors avec 5 versions de chaque méchant qui cherchent à rassembler le plus d’ISO-8 possible, la matière qui permet les voyages dimensionnels.

Heureusement, Spider-Man veille au grain sur la ville de New York . Il est épaulé dans sa mission par d’autres hommes-araignées issus des diverses versions présentes dans les comics. Car oui, depuis 1962, Spider-Man a eu le droit à de nombreuses déclinaisons et costumes conférant plus ou moins de pouvoir. Sur ce point, le jeu permet d’en apprendre beaucoup sur cet univers et de découvrir la complexité du monde développé par Marvel. J’ai par exemple appris que Spider-Man avait fait parti des Avengers mais également des 4 Fantastiques. A l’inverse, l’histoire des antagonistes n’est absolument pas développée et on se retrouve à combattre des ennemis dont seuls les noms et les couleurs diffèrent.

Des missions annexes sont proposées entre les boss afin de faire évoluer vos Spider-Man. Celles-ci sont également scriptées et donnent l’occasion d’apercevoir divers personnages tels que Nick Fury ou Mary-Jane Watson. Ces challenges consistent généralement à rejoindre un point donné ou récupérer des objets précis tout en évitant les obstacles. Par rapport au développement des personnages, chaque héros possède un nombre d’étoiles limite ainsi que deux capacités dont la deuxième est déverrouillée après avoir atteint le niveau maximum.

De nombreux Spider-Man disponibles

On distingue les Spider-Man communs des rares qui peuvent avoir un niveau plus élevé. Chaque jour un commun vous est offert et un rare tous les 10 jours de connexions quotidiennes sinon vous pouvez les obtenir en les achetant directement grâce aux deux différentes monnaies du jeu : les fioles à récupérer pendant les courses et de l’ISO-8. Cette dernière est plus difficile à trouver mais permet de débloquer des Spider-Man rares. Plus vous progressez dans le jeu et plus le niveau des héros demandé pour les missions est élevé ce qui oblige à investir dans un des portails de personnages disponible au magasin. A noter que l’achat d’un Spider-Man se déroule de manière aléatoire : vous payez 25 ISO-8 et obtenez un héros parmi une liste prédéfinie avec un nombre d’étoiles, un rang et un niveau précis. Généralement, dix niveaux forment un rang dont seul le sacrifice d’un Spider-Man strictement identique (même nombre d’étoiles maximum) permet l’augmentation. Il est donc parfois très agaçant d’obtenir un héros semblable à celui que vous souhaitez développer mais avec une étoile en moins par exemple. C’est un point à retravailler avant que la frustration des joueurs ne prenne le pas sur le plaisir de jeu. Le nombre de héros est également limité mais peut être agrandi en achetant des places supplémentaires qui demanderont également de l’ISO-8. Vous l’aurez donc bien compris, l’ISO-8 est l’élément essentiel du jeu à qui veut progresser rapidement et finir le titre.

Au niveau du contenu, trois modes de jeu sont disponibles dès l’installation :

  • Mode histoire :Une succession de missions alternant combats de boss et objectifs divers dans le but d’obtenir des fioles, l’ISO-8 et de l’expérience
  • Mode événement :Divers évènements sont disponibles pour une période déterminée où vous devez vous atteler à remplir un seul objectif. Il peut s’agir de récolter des fioles, de battre un nombre précis de boss ou d’ennemis et bien d’autres. Des récompenses sont proposées en conséquence : fioles, ISO-8, un portail ou encore un Spider-Man précis. Un classement est également présent afin d’obtenir des lots en fonction de votre position. Les événements changent très régulièrement (2/3 jours) pour éviter l’ennui et renouveler l’expérience de jeu
  • Mode sans fin :Comme son nom l’indique, ce mode permet principalement d’augmenter le niveau des personnages. Toutefois, un classement et des récompenses sont également proposés

Spider man 5 Spider man 4 Spider man 3

Spider-Man Unlimited est un runner tout ce qu’il y a de plus classique en matière de gameplay. Les niveaux sont tous découpés en trois couloirs et il faut passer de l’un à l’autre pour éviter les obstacles et ainsi finir la course sain et sauf. Le héros a la possibilité de sauter et de faire des glissades qui sont pratiques pour frapper les ennemis, assez nombreux par moment. Deux originalités viennent toutefois étoffer le gameplay. La première est l’inclinaison du support de jeu lors de l’ascension d’un bâtiment ou durant une chute libre et la seconde est le fait d’avoir certain passage où il est possible de tisser des toiles en appuyant plus ou moins longtemps sur l’écran. Ceci permet de se sentir libre de ses mouvements et renforce l’immersion de jeu.

Afin de coller à l’esprit des comics, l’ensemble des graphismes est en cell-shading et les quelques cut-scenes apparaissant dans le jeu reprennent l’esthétique des bandes dessinées. Côté bande-son, le thème principal du jeu n’est pas sans rappeler la musique des films de la trilogie cinématographique de Sam Raimi. De plus, les bruitages sont tout à fait corrects pour un jeu mobile. Spider-Man Unlimited est donc un runner qui possède une esthétique et une ambiance travaillée.

Un Pay-to-win dissimulé ?

Un des points les plus frustrants du jeu est la limite de partie. En effet, vous possédez au départ cinq chances de jouer qui permettent de débuter des sessions de jeu. Les parties peuvent s’abréger très rapidement dès lors qu’une faute est commise et il n’est pas rare de mourir à cause d’un mouvement non détecté ou pendant que le jeu lagge. Chaque point de partie demande 10 minutes d’attente et ça peut devenir très long si on a usé ces chances trop vite. De nombreuses pubs viennent vous rappeler que vous pouvez avoir des points illimités en achetant un pack premium. L’ISO-8 peut également s’obtenir contre quelques euros et reste indispensable pour avoir de nouveaux héros et les améliorer. Attention, faire le jeu de manière totalement gratuite est faisable mais il faut se munir de patience et prier pour que les Spider-Man que vous achetiez soit ceux que vous vouliez.

Spider man 6 Spider man 2 Spider man 1

Spider-Man tisse une toile solide

Le jeu mobile Spider-Man Unlimited est finalement une très bonne pioche et un runner de qualité. Le fait qu’il soit free-to-play devrait inciter pas mal de gens à se laisser tenter par l’aventure que propose le soft. Néanmoins le système économique est plus que discutable et peut vite lasser, de même que l’achat de héros qui rajoute certes de la durée de vie mais fruste nettement les joueurs. On ne peut donc que vous conseillez de le tester par vous-même afin de vous faire votre propre avis.

Spider-Man Unlimited

Spider-Man Unlimited

Les plus
  • Runner free-to-play de qualité
  • Scénarisé directement par Marvel
  • Un gameplay simple mais efficace
  • Graphismes et bande-son correctes
  • Mise à jour des événements régulière
  • Nombreuses informations sur Spider-Man…
Les moins
  • Achat aléatoire de héros;Système économique discutable;Le nombre de partie limitée;… mais très peu sur les ennemis