wind waker hd

En 2003, Nintendo sortait un titre mythique. Une oeuvre marquante dans la saga Zelda. Un opus dont le design en a fait hurler plus d’un, mais qui au final a mis tout le monde d’accord.
Un épisode étonnant au look cartoon, avec un Link aux gros yeux, des pirates, un dragon, un bateau qui parle et un océan à perte de vue. En 2003, sortait The Wind Waker.

La légende renaît

10 ans plus tard, Nintendo nous offre un remake HD de ce titre majestueux.
On pourrait croire que l’éditeur, à son tour, suive la mode actuelle des remakes à tort et à travers. Après tout, un certain Ocarina of Time n’a t-il pas eu droit à son portage 3D ? Certes, mais avec panache ! On parle de Nintendo ici, et de tout leur savoir-faire. La refonte de cet opus est donc la bienvenue.

Parce qu’il est accessible, The Wind Waker est une merveilleuse porte d’entrée dans l’univers de Zelda, permettant aux jeunes joueurs (qui l’auraient raté à l’époque) de le découvrir, et aux autres de replonger dans un titre marquant, peaufiné et encore plus beau.
Ce remake sert aussi de vitrine pour les performances du Gamepad, qui devient vite indispensable.
Autant dire que Nintendo n’a pas fait les choses à moitié.

link1aryll

Voguant sur les océans

A l’image du récent remake 3D de Ocarina of Time, celui de Wind Waker a subi un véritable travail d’orfèvre. Il ne s’agit pas simplement d’un lissage de texture au format 1080p, mais d’une véritable refonte graphique.
Les paysages sont plus chatoyants et les effets de lumière retravaillés. Des ombres ont été ajoutées, pour plus de cohérence, et l’exploration en mer est encore plus agréable. Le bleu de l’océan est d’une beauté sidérante, et le plaisir de tomber sur de jolis couchers de soleil est indéniable.
Car l’exploration est le maître-mot de ce Zelda, plus que dans tout autre. Même s’il respecte la structure classique découverte/donjon/acquisition d’objets/boss, il y a tellement d’à-côtés venant briser cette routine que cela en devient un régal.

C’est bien simple, la durée de vie de base, atteignant environ 25 heures, peut facilement être doublée si vous tenez à découvrir tous les secrets que renferme ce monde.
Quarante-neuf îles, chacune renfermant son lot de trouvailles, de fragments de coeur, cartes au trésor, grandes fées et fameux flacons… Sans oublier la quête du troc avec les marchands ambulants, afin de redécorer la cité de Mercantîle (certainement le lieu le plus apaisant de toute la saga Zelda).

Et bien sûr, la quête la plus folle de toutes, celle des figurines Tendo.
Lorsque vous récupérez la boîte à images deluxe, vous pouvez prendre un cliché de tous les personnages et monstres du jeu afin d’en faire une figurine. C’est ainsi une véritable galerie qui s’ouvre à vous.
Sur la version originale, on ne pouvait prendre que trois photos à la fois. C’était donc fastidieux et nous obligeait à faire de très nombreux allers-retours. Heureusement, les développeurs ont augmenté l’espace de stockage pour arriver à douze (la carte SD c’est bien).
Link peut même faire un selfie (avec divers mimiques), afin de le partager sur Miiverse. Amusant.

Justement, on en arrive aux véritables nouveautés apportées par cette refonte HD.

Zelda-Wind-Waker-HD-01Wind-Waker-HD-1

Un gameplay intuitif…

La première nouveauté c’est la bouteille de Tingle, objet remplaçant le poste de Tingle de la version originale (où l’on pouvait relier la GBA au Gamecube pour dénicher quelques trésors inédits dans les donjons).
En étant connecté à internet, on peut dorénavant rédiger un message, lui joindre une photo, et lancer la bouteille à la mer pour qu’un autre joueur tombe dessus. Par le même principe, on peut aussi récupérer des bouteilles à la dérive et y trouver le message d’autres personnes. Une idée sympathique, permettant d’amplifier l’esprit communautaire.

Une autre nouveauté vient de la jouabilité au Gamepad. Dorénavant, en un glissement de doigt on change son arme, et en un coup d’oeil on peut vérifier notre position dans les donjons.
Ouvrir ses cartes au trésor, vérifier les mélodies à notre disposition, et même relire les astuces et secrets que les poissons de chaque île nous donnent lorsqu’on les nourrit. Tout ceci est enfantin.
Plus rapide et moins laborieux que de passer par un tas de menus. C’est un système assez proche des versions portable finalement. Et donc très agréable à utiliser.
Le Gamepad étant doté d’une fonction gyroscopique, comme la 3DS, la visée peut aussi s’effectuer ainsi. Très utile, car excessivement efficace.

A l’instar du dernier épisode de salon, Skyward Sword, on peut aussi choisir le mode de difficulté héroïque. Les ennemis y font plus de dégâts, et il est impossible de trouver des coeurs dans l’environnement (seule une potion ou une fée peuvent vous soigner). Couper de l’herbe c’est pour les néophytes.

WiiU_ZeldaWindWakerHD_Miiverse_TingleBottleWiiU_ZeldaWindWakerHD_Treasure_TreasureChart

… Pour un rythme accru

Enfin, deux autres nouveautés viennent contrebalancer le rythme très lancinant du titre.
Principal défaut du premier épisode pour certains, le voyage en mer, long et fastidieux, est rendu plus dynamique via un objet spécial,
la voile rapide. Elle permet de booster le bateau, mais aussi de faire souffler le vent automatiquement dans la bonne direction.
Autant dire qu’on perd un peu l’intérêt du soft, et son aspect contemplatif (ainsi qu’une bonne poignée d’heures). Mais rien ne nous oblige à l’employer, heureusement.
L’utilisation de la grue a elle aussi subit une nette amélioration, car beaucoup plus rapide (on pourrait même se demander si le fond de l’eau n’est pas à 50 cm sous la coque de notre bateau…).

Encore par souci d’équilibrage rythmique, Nintendo a fait le choix d’écourter la quête de la Triforce.
Auparavant, chaque morceau du triangle doré devait être repêché, via son emplacement sur une carte cachée, qu’il fallait faire déchiffrer à Tingle (pour une somme exubérante). Dorénavant, cinq des huit morceaux s’obtiennent directement à la place de la carte, sans passer par la case chasseur de trésor marin.

Au final, Nintendo n’hésite pas à couper dans la durée de vie de son titre, afin que le déroulement soit plus agréable et sans temps mort. Un choix appréciable, montrant que l’éditeur écoute son public et tente de proposer une expérience à la fois enrichie, et actualisée.
Dommage cependant que l’on n’ait pas de nouveau donjon à se mettre sous la dent. Le titre original aurait dû en accueillir plus, mais faute de temps certains étaient passés à la trappe.

1a3hkIytiLZ2sDE7VdxX5wK-6CSFvBpEWiiU_ZeldaWindWakerHD_Islands_OutsetIsle2

Le héros du temps

The Legend of Zelda : The Wind Waker était déjà un jeu magnifique. Avec sa galerie de personnages atypiques, son univers d’une cohérence indéniable, ses donjons bien pensés, ses musiques mémorables et son véritable bol d’air frais.
Son portage HD est encore meilleur. Pimpant, brillant, passionnant, doté d’une atmosphère charmeuse, il n’y a vraiment aucune raison de résister… En attendant sagement le prochain vrai nouveau Zelda !
Intemporel, comme son héros, ce jeu continuera à faire vibrer notre âme d’aventurier.

L’océan ondule sous le passage du Lion Rouge, et toute voile au vent, alors que les goélands nous accompagnent, le soleil, au loin, se couche.

The Legend of Zelda : The Wind Waker HD

The Legend of Zelda : The Wind Waker HD

Les plus
  • Lifting très réussi
  • Musiques réarrangées
  • Utilisation du Gamepad
  • Confort de jeu accru
  • Rythme plus soutenu
Les moins
  • Pas de donjon supplémentaire
9 10