La Paris Games Week est devenu en quelques années un salon incontournable pour tous les éditeurs de jeux vidéo. Organisé deux petits mois avant noël, le salon parisien donne une grande visibilité aux jeux qui sortent quelques semaines voire mois après. A l’occasion de l’édition 2018, nous avons pu découvrir bon nombre de jeux qui sont déjà sortis ou bientôt en vente. C’est le cas de The Division 2 produit par Ubisoft. Voici donc ce que nous en avons pensé après une session de jeu d’environ 15 minutes.

Une session bien cadrée

The Division 2 - ImageEn patientant avant de mettre les mains sur le jeu, le stand Ubisoft a décidé de présenter le jeu ainsi que le contenu de la démo aux joueurs. Ainsi ils ont tous le droit à un petit briefing dans une salle décorée pour l’occasion. Le présentateur explique alors qu’il s’agit d’une mission de sauvetage réalisable en 15 minutes qui permet de découvrir les mécaniques du jeu. Les personnages sont au niveau 30, le maximum, afin de profiter d’un bon stuff et de l’ensemble des capacités des héros. Le revers de la médaille c’est que les ennemis sont au même niveau ce qui augure des affrontements compliqués. Les joueurs ont le choix entre trois spécialistes possédant leur propre arme spéciale qui sont une arbalète à carreaux explosifs, un lance grenades ou un sniper amélioré. La session proposée mettait l’accent sur la coopération à 4 avec une équipe se composant de deux snipers. La présentation comprenait également deux trailers du jeu pour mettre les joueurs dans le contexte.

L’action de The Division 2 prend donc place dans la ville de Washington au sein de laquelle la nature a repris ses droits. La végétation y est donc luxuriante, l’espèce humaine aillant été en grande partie décimée par le virus du premier volet. Le jeu est plutôt beau et fluide, deux qualités déjà présentes dans The Division. Néanmoins des petits bugs étaient tout de même de la partie notamment au niveau des cadavres des ennemis. Malgré cela, la démo permit de découvrir le gameplay du titre.

Un gameplay solide mais sans surprises

The Division 2 - SniperLes joueurs du premier opus ne seront clairement déboussolés par The Division 2. En effet, le gameplay reprend les bases de son aîné en y ajoutant quelques fonctionnalités. Ainsi comme dit plus haut, le jeu intègre désormais des spécialistes. Les joueurs atteignant le niveau 30 choisissent donc parmi les trois classes disponibles. Chacun possède des capacités uniques comme le fait de pouvoir lancer un drone. Le end game sera donc plus spécialisé et misera sur la rejouabilité pour les personnes voulant monter les trois classes au niveau maximum.

En ce qui concerne les affrontements, la prudence sera de mise. Rusher n’est clairement pas une bonne solution sous peine de se faire vite tuer. Le jeu intègre toujours un système de couverture classique mais efficace permettant de se cacher derrière quasiment tous les éléments de décor. D’après ce que nous avons pu en voir, peu d’innovations de ce côté là.

Un arsenal conséquent

The Division 2 - ScreenshotTout bon soldat de The Division 2 se doit d’être bien équipé. Les développeurs avaient donc prévu un stuff adéquat pour chaque classe. En ayant pris le sniper, nous avions accès à deux armes principales, une mitrailleuse lourde et un fusil de précision automatique, ainsi qu’à une arme spéciale. Pour la classe choisie, il s’agissait d’un sniper à gros calibres, idéal contre les adversaires coriaces. Malgré tout les munitions spéciales sont rares et limitées, à utiliser avec parcimonie donc.

Un dernier mot par rapport à l’IA du jeu. Cette dernière est plutôt de bonne facture rendant les affrontements nerveux et tactiques. Les ennemis n’hésitent pas à se mettre à couvert et même à vous encercler pour vous prendre à revers. De plus, au niveau 30, leurs tirs font vraiment mal d’où le conseil d’éviter de rusher lors de la présentation. Deux boss similaires étaient présents dans la démo et il faut bien avouer qu’il donne tout de même un peu de fil à retordre. Néanmoins une fois que l’on a compris la technique pour les éliminer, les combats deviennent plus faciles.

The Division 2 - Gameplay


Au final, on se rend compte que 15 minutes c’est plutôt court et ça passe très vite. Néanmoins cette présentation à la PGW 2018 permet de se faire un premier avis sur le jeu. Ainsi, The Division 2 semble reprendre les bases du premier tout en améliorant certains points et en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. C’est notamment le cas des spécialisations à partir du niveau maximum. Le jeu s’annonce donc intéressant et pourrait proposer un bon challenge pour les joueurs assidus. Reste plusieurs questions majeures en suspens comme le contenu du titre à sa sortie ou encore si le end game sera aussi intéressant qu’annoncé. Réponse à la sortie du jeu prévue pour le 15 mars 2019.

Premier poster de The Division 2

The Division 2

Les plus
  • Le gameplay solide issu du premier opus
  • Un accent sur la coopération très intéressant
  • La spécialisation au niveau maximum
  • La ville de Washington sous un angle très végétal
Les moins
  • Des bugs présents lors de la démo
  • Des nouveautés qui paraissent plutôt timide